lundi, août 20, 2007

A black swan floats across the loan pond in July


C’est le titre d’une des récentes newsletter de LCD news (une filiale de S&P spécialisée sur la dette LBO). Elle décrit l’événement qui n’aurait jamais du se produire et qui est qualifie de « six-sigma move ». Tout comme les cygnes noirs n’existent pas (jusqu'à ce que l’on en découvre en Australie au 17eme siècle), la secousse produite sur les marches du crédit n’aurait jamais du survenir.


En juillet 2007, le marche de la dette LBO a perdu 3.35% en valeur. Investisseurs en actions, vous pourrez me répondre que vous avez connu pire dans votre vie mouvementée de preneurs de risques. Les mathématiques parlent cependant d’elles-mêmes, la moyenne mensuelle constatée sur ce marche était de 0.42% depuis 1997. La standard déviation (sd) en juillet est de 6.01, autrement dit Hiroshima !! Ca n’existe pas, cela ne peut pas arriver mais c’est arrive en juillet 2007.

Applique au marche actions, cela représente une perte de 25.4%...

Seuls deux événements de cette ampleur sont signales dans l’histoire des marches : novembre 1929 avec une sd de 7.8 sur le marche action et en avril 1932 avec une sd de 6.4 sur ce même marche. Novembre 1987, qui est sans doute une des crises de référence pour beaucoup de lecteurs, a connu une de sd de seulement 3.07.

Pour finir ce post rassurant, sachez que les banques ne se prêtent plus beaucoup d’argent entre elles (dépôts en cash auprès de la Fed 5-6x supérieurs aux dépôts habituels), les conduits qui empruntent pour elles sur les marche CT sont pour un certain nombre au point mort et que si vous interrogez n’importe quel trésorier d’institutions financières, il vous dira qu’il n’a rien vu de pareil en 10, 15 ou 25 ans de métier.

Cela laisse à réfléchir…

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails