mercredi, août 22, 2007

Cityjet et Val de Grace

En lisant le Monde sur internet, je suis tombe sur deux articles-enquêtes assez intéressants. Il s’agit d’une série sur « les puissants de ce monde » (titre un peu accrocheur pour faire vendre des journaux sur les plages - a noter que ces séries d’été sont préparées 2-3 mois a l’avance pour permettre aux journalistes de prendre eux aussi des vacances).

Le premier est celui sur le « Cityjet de 7h00 »; vol Air France reliant Orly a City Airport à Londres. Le journaliste décrit assez bien l’atmosphère qui règne sur ce vol uniquement business. Les petites anecdotes sont assez croustillantes en particulier concernant le jeu des affichettes des chauffeurs à l’arrivée. On y voit régulièrement des noms très connus qui doivent se sentir un peu blesses qu’un chauffeur de grosse berline, tout Anglais (Pakistanais ou Polonais) qu’il soit, ne le reconnaisse pas. Evidement si ce dernier n’a pas eu une aventure avec Paris Hilton, n’est pas le coiffeur de Britney Spears ou n’a pas sa fille en page trois du brillantissime Sun, les chances d’être reconnu par un Anglais de base sont infimes. Avis aux amateurs, le même jeu est possible a la sortie de certains Eurostar et Thalys.

On y découvre également comment se vêtir comme un loup du business. Je doute que le Monde ait réellement « enquêté » la dessus. En effet, on apprend que nos amis grands banquiers et autres associes de fonds de private equity s’habillent en prêt-à-porter de vulgaires chemises Pink achetées a Canary Wharf. Peut-être demandent-ils à leurs tailleurs (deux ecoles: Charvet ou Saville Row) de mettre des étiquettes de marques… pour se sentir « proche des gens » sans doute.

Le deuxième article concerne l’hôpital du Val de Grâce à Paris. Des qu’un homme public d’importance est victime (officiellement) d’une migraine, tous les journaux en parlent et mystifient ce lieu. Certes un premier ministre, un président de la République voire sa fille cachée méritent un traitement privilégié, mais la plupart des patients admis dans cet hôpital franchement vieillot sont des fonctionnaires, des militaires et autres diplomates d’un age avancé. Rien de bien glamour, secret ou mystique. Le personnel militaire y est comme dans tout hôpital, attentif et en blouse blanche, la nourriture n’est vraiment pas terrible et une certaine tristesse rode dans tous les couloirs. Je ne souhaite a personne d’y aller, ni dans celui-ci ni dans n’importe quel autre. Seules les maternités sont fréquentables…

Aucun commentaire:

Related Posts with Thumbnails