mercredi, décembre 03, 2008

Les actions des entreprises pour repondre a la crise


Rien posté depuis longtemps, beaucoup de boulot et une vie de famille toujours aussi intense et heureuse...

Je poste une partie de ce petit sondage réalisé au lendemain de l’élection US par McKinsey auprès de 1.424 dirigeants d'entreprises de tous pays et tous secteurs.

Il met en chiffre ce que je vois depuis déjà quelque temps. Réduire les couts, les investissements, restructurer et accroitre la productivité… éventuellement gagner de la part de marché (pour maintenir son niveau de vente sur un marché qui s’effondre).

Pour le reste de ces belles et bonnes nouvelles tout est ici.

jeudi, novembre 20, 2008

Bankers' Stories - La SocGen comminique plutot bien...

J’avais déjà posté suite à l'affaire Jérôme Kerviel une pub détournée sur la Soc Gen (ici). Cette fois je salue l’initiative de communication de cette banque. Dans le cadre de leur communication corporate la société lance le site Bankers’ Stories.

Non les banquiers ne sont pas d’horribles escrocs!! Les petites vidéos de ce site le montrent bien. Ce sont des gens comme vous et moi (un peu plus comme moi forcement…) qui financent l’économie réelle : des projets, des gens et le future de notre petite planète.

A mettre en relation avec mon post précédent sur les propos de Fillon.

Forcement ça reste de la communication mais c’est une belle initiative pour que « banquier honnête » ne soit pas un oxymore mais plutôt un pléonasme.

mardi, novembre 18, 2008

"Des banquiers qui font très bien leur métier"


Il y a certains jours ce que je lis ou entends me réconcilie avec les hommes politiques français. Lorsque c'est un homme politique au pouvoir je m'en réjouis d'autant plus et s'il s'agit du Premier Ministre c'est un peu comme le pipi dans la couche (la cerise sur le gateu quoi...)!

Actuellement tout le monde tir sur l'ambulance que sont les "banquiers". Facile! Je n'ai pas encore mis mon grain de sel dans ce beau débat, je préfère que les choses se calment un peu pour ne pas devenir une cible a mon tour. Je m'étais exprimé sur les "raisons" de cette crise (ici). Quelque chose de plus argumenté viendra peut être un peu plus tard (ou pas).

Je me réjouis donc lorsque Francois Fillon déclare les choses suivantes (ici).

"Les banquiers ont leur part de responsabilités parce qu'ils ont fait un certain nombre d'erreurs, au niveau international en particulier, en développant des produits qui n'étaient pas suffisamment contrôlables", a-t-il affirmé.

Mais, a-t-il enchaîné, "les banquiers, ils font aussi fonctionner l'économie française" et "je n'aime pas la façon dont on les montre du doigt et dont on les caricature".

"Au fond, il y aurait d'un côté les méchants banquiers et puis de l'autre il y a les bons journalistes, les bons responsables politiques, les bons élus qui ne font jamais d'erreurs naturellement, qui sont au-dessus de tout soupçon, qui n'ont que le sens de l'intérêt général, qui ne se trompent jamais", a renchéri M. Fillon

"Ce n'est pas comme ça. Il y a des banquiers qui font très bien leur métier, il y a des gens qui sont extrêmement dévoués, qui ont le sens de l'intérêt général", a-t-il plaidé. Il a jugé que s'il y avait "des erreurs" avaient été commises, elles étaient aussi dues à une "régulation" pas assez "sérieuse".

Je me sens un peu visé... Je rougis... J'essaie de bien faire mon métier et je suis convaincu du rôle social du banquier/financier.

dimanche, novembre 16, 2008

Tokyo Slower, Softer, Smarter, Ever

C'est un peu la semaine des vidéos de capitales! Après être tombé sur celle de London, le hasard fait bien les choses puisque voici Tokyo. Cette vidéo très douce et poétique est pleine de souvenirs d'un beau voyage. Désolé pour ceux qui aiment les clichés, Tokyo c'est aussi ca:


Tokyo Reality ( Canon EOS 5D Mark II )
par lejapon

vendredi, novembre 14, 2008

London Harder, Better, Faster, Stronger

Une petite video sympa (vu ici) sur London. Je vous rassure j'ai une vie beaucoup moins speed.


London (harder, better, faster, stronger) from David Hubert on Vimeo.

mercredi, novembre 12, 2008

Lettre ouverte à notre fils (petit cochon) de 1 an

"Mon chéri,

Sache tout d’abord que Papa et Maman sont extrêmement fiers de toi. Tu es le plus beau bébé du monde avec tes cheveux d’ange, tu tiens ton biberon tout seul depuis plus de 7 mois, tu galopes a quatre pattes depuis bien longtemps, tu marchais lorsque les enfants du même âge commençaient a peine à se mettre debout et tu appelles ta chère « Mama » lorsque tu en as besoin (ton père attend toujours, mais ne perd pas espoir…). Tu es notre fils cheri et nous sommes de très heureux parents.

Parlons maintenant de cette petite chose qui fâche. Tes réveils a 6h00 du matin, ne sont pas tellement un problème pour tes parents plutôt couches-tards. Le problème n’est pas la ! Tu le sais bien… Ce qui est réellement pénible, c’est ce petit pipi matinal. Ne fais pas semblant tu sais très bien de quoi nous voulons parler ! Nous savons, c’est naturel ! Mais que systématiquement tu attendes de ne plus avoir ta couche et que tu profites de notre œil à moitie ouvert pour nous livrer ton petit liquide jaune sur le pyjama et la table a langer, ca c’est un problème ! Un vrai problème !

Nous savons, tu aimes bien sauter de joie dans la baignoire ou nous te donnons cette petite douche « post-pipi-partout». Sache que si nous gardons le sourire (et, nous ne devrions pas te le dire, tu nous amuses beaucoup dans ces moments), intérieurement nous bouillonnons de colère (si si !!) et pensons avec nostalgie a nos calmes réveils d’antan (ce que veut dire antan ? C’est un mot complique pour dire « avant ta naissance »).

Nous te demandons donc de faire un petit effort. Dors une heure de plus avant de te lever (en fait 6h00 c’est un peu tot), fais ce petit pipi dans la couche et attends que Papa et Maman se laissent tranquillement réveiller par le CD des Beach Boys.

Ca serait tellement bien! Maintenant c’est toi qui décide…

Papa et Maman"


Espérons que demain matin ca soit plutôt « Surfing USA » qu’ambiance chaude et humide...

mardi, octobre 28, 2008

Crise: Rebond! Rechute?


Je ne suis plus sur de rien, mais je crois que mon scénario ST de l'apaisement des marchés se met en place avec un beau décalage de timing et un sérieux décrochage des indices (CAC40 vers les 3700 le 7 octobre 2008).

Baisses des taux coordonnées et de fortes amplitudes, retour à des taux interbancaires plus acceptables et peut être enfin retour à la normale sur la volatilité. Les acheteurs auront eu quelques frayeurs mais ils auront eu raison.

Ceci étant à CT-MT le newsflow risque d'être négatif avec les pays émergents qui explosent, les fortes secousses sur le devises, les hedge funds qui implosent les uns après les autres (ça va arriver dans la presse...) et les résultats des entreprises qui s'annoncent catastrophiques dans pas mal de secteurs.

Pour investir à MT-LT avoir une approche value, oui! Mais se limiter à de grosses sociétés sans dette avec de beaux dividendes (ou plus petites mais avec beaucoup de cash). Pour les secteurs restons défensifs avec les utilities et telecoms, la santé et l'agroalimentaire (j'en avais parlé ici).

Le moment de croire que cette crise est passée n'est pas encore là et les cycliques rebondiront sans doute plus tard. Je vous dis ça, je ne vous dis rien...

vendredi, octobre 24, 2008

Christo, K-Ways, Blues, Sex et Cartes

Lu, vu et entendu cette semaine:
  • Pour ceux qui ne comprennent rien à l'art contemporain. L'oeuvre du jour est une installation du Pont Neuf sous les bâches par Christo. On peut se prendre la tête et interpréter le geste du couple. On peut aussi, et c'est mon cas, trouver ça beau, osé, poétique et esthétique. C'est tout...
  • Depuis juillet 2007 dans la City, la crise arrive à présent sur les blogs des entrepreneurs. Pas toujours drôle... Il y a ceux qui jettent l'éponge (Hubert), ceux qui sortent les K-Ways (Dauran), ceux qui restent optimistes (Michel) et ceux qui analysent (Fred).
  • Pour les lecteurs que ça rassurent, les traders ont aussi le blues, (dans le Figaro) et quand l'écureuil perd ces noisettes dans l'Obs (des amateurs, rien à voir avec Kerviel qui dans sa perte avait été très fort...) même les stripteaseuses ne dansent plus (dans le Point).
  • Les médias sont manipulés? Le FMI ne se préoccupe que de sauver les pays dans le besoin? Non! D'habiles consultants font juste passer des messages positifs dans la mise en place d'un plan de communication harmonieux et les mauvais perdants aux postes de direction du FMI ne se préoccupent nullement des relations entre adultes consentants mais prêtent une grande attention à la plus grande crise de ces derniers années (siècles?). Dans le Monde.
  • Un dessous des cartes sur l'énergie. Un ton toujours très lent mais tellement instructif.

mercredi, octobre 22, 2008

Suivi du portefeuille - Septembre 2008


Je publie la mise-a-jour du portefeuille. C'est assez laborieux... Si vous connaissez un moyen efficace de gerer cela en ligne dites moi.
Les commentaires:
  • Nous sommes au meme niveau qu'en Juin 2008 mais la performance relative est assez bonne contre le CAC40 (+42.2%). Cela est du en grande partie a la proportion en cash et aux ventes a decouvert. Un bon vieux livret A a la Poste aurait fait mieux...

  • Nous sommes sortis a tres bon compte de Coheris sur un mouvement fort en intraday.

  • Nous avons coupe la position a decouvert sur Fimalac avec une perte realisant la force du business model et le peu de liquidite du titre. Les proces arriveront mais j'ai perdu patience.

  • Suite aux fortes baisses de ces derniers mois, nous avons achete Veolia a 35 euros avant des nouvelles bien malheureuses... Nous doublons la ligne ce jour a 18 euros car le rendement est bon et les perspectives de marché toujours bonnes.

  • Nous avons également ajouté LVL Medical qui presente un bon potentiel de croissance, dispose d'une bonne liquidité, le tout dans une niche médicale en plein boom qui permet a la secu de réaliser des economies. Que demander de mieux!

  • Nous ajoutons Total a 34.5 euros. Le rendement est attractif malgré un cours du pétrole en baisse. Je vous avais prevenu d'un retour a la réalité pour l'or noir (ici).

  • Nous sommes a la recherche de paries peu risqués sur des positions a decouverts. Le cash se fait rare avec seulement 1,666.8 euros en caisse a ce jour.

Ce portefeuille ne constitue en rien un conseil.

lundi, octobre 20, 2008

Le sourire de Dieu


«On ne possède pas le bonheur comme une acquisition définitive. Il s'agit à chaque instant de faire jaillir une étincelle de joie. Ne l'oublions pas : "Souris au monde et le monde te sourira."»

Un peu d'humour en ce lundi matin



Qu'est-ce qu'un banquier optimiste?

C'est celui qui repasse 5 chemises le dimanche soir...

Je sais c'est tres tres private joke, mais c'est comme ca, c'est lundi matin. Bonne semaine a tous!

vendredi, octobre 17, 2008

Crise : Panique sur l'immobilier?


C'est juste le titre d'une petite etude realisee par Empruntis (vu chez Hubert) qui explique assez simplement l'etat du marche immobilier en France. Leurs exemples sur les taux d'interet et le cout du credit sont bien choisis. Ils ne sont pas tres optimistes...

mercredi, octobre 15, 2008

Crise: y'aura des hauts, y'aura des bas...


Une fois de plus message peu réjouissant.

Wall Street nous fait (encore!!) la pire clôture depuis 20 ans alors que les problèmes de liquidités bancaires etaient en cours d'ajustement. Ci-dessous les plus fortes variations du Dow Jones (source). 1929-1933 sont tres présentes... et 2008 commence à s'imposer lourdement.

Bonne fin de semaine!

Days with Greatest Percentage Loss
RankDateCloseNet Change% Change
110/19/19871738.74 -508.00 -22.61
210/28/1929260.64 -38.33 -12.82
310/29/1929230.07 -30.57 -11.73
411/06/1929232.13 -25.55 -9.92
512/18/189958.27 -5.57 -8.72
608/12/193263.11 -5.79 -8.40
703/14/190776.23 -6.89 -8.29
810/26/19871793.93 -156.83 -8.04
910/15/20088577.91 -733.08 -7.87
1007/21/193388.71 -7.55 -7.84
1110/18/1937125.73 -10.57 -7.75
1210/09/20088579.19 -678.91 -7.33
1302/01/191788.52 -6.91 -7.24
1410/27/19977161.15 -554.26 -7.18
1510/05/193266.07 -5.09 -7.15
1609/17/20018920.70 -684.81 -7.13
1709/24/1931107.79 -8.20 -7.07
1807/20/193396.26 -7.32 -7.07
1909/29/200810365.45 -777.68 -6.98
2007/30/191471.42 -5.30 -6.91


Days with Greatest Percentage Gain
RankDateCloseNet Change% Change
103/15/193362.10 8.26 15.34
210/06/193199.34 12.86 14.87
310/30/1929258.47 28.40 12.34
409/21/193275.16 7.67 11.36
510/13/20089387.61 936.42 11.08
610/21/19872027.85 186.84 10.15
708/03/193258.22 5.06 9.52
802/11/193278.60 6.80 9.47
911/14/1929217.28 18.59 9.36
1012/18/193180.69 6.90 9.35

lundi, octobre 13, 2008

Crise - Investir maintenant?


Faut-il investir maintenant? La question se pose. Je vous préviens, je n'ai pas réellement la réponse.

Le sauve-qui-peut est général, technique et surtout imprévisible. Économiquement toutes les mauvaises nouvelles sont dans le pipeline et vont émerger dans les mois qui viennent.

Et pourtant, certaines sociétés sont valorisées largement sous leurs capitaux propres, certaines mêmes à des niveaux proche de leur trésorerie nette (cash - dettes financières). Cela ne veut pas dire que toutes valent la peine, car certaines ne passeront pas la crise malgré un beau trésor de guerre. D'autres, à l'inverse, offrent de belles marges de sécurité pour investir.

Et puis malgré la crise, soyons réaliste: on suspendra le projet de changer la cuisine, on fera durer notre vieux laptop tout buggué encore un peu et on ne boira qu'une seule biere au pub. Mais pour le reste? Ne prendra-t-on plus de douche? Resiliera-t-on notre abonnement à internet? Arrêtera-t-on de soigner notre grand-mère?... Je ne pense pas. Des opportunités doivent exister.

Si on se tourne vers Warren Buffet, le bon sens en action fait bien son travail et acheter à présent commence à être intéressant:
  • «Achetez des choses que vous serez parfaitement heureux de posséder, si le marché s’effondre pendant 10 ans.»
  • «Soyez craintifs quand les autres sont avides, soyez avides quand les autres sont craintifs.»
  • «La plupart des gens s’intéressent aux actions quand tout le monde s’y intéresse. Le moment d’acheter est quand personne ne veut acheter. Vous ne pouvez acheter ce qui est populaire.»
Monsieur Glob a dit également: « Arrêtez de rêver, vous n'êtes pas Warren Buffet! ». (Et il a bien raison!). Je doute que GE ou Goldman Sachs viennent vous chercher pour vous offrir de leur prêter de l'argent à un taux proche de l'usure (et avec un gros paquet d'options en bonus). Je doute également que le Boursorama-man moyen fasse un aussi gros travail sur les comptes, le marché et le management des sociétés dans lesquels il investit...

Enfin, je suis remonté dans les archives d'une société de gestion que j'apprécie beaucoup: Amiral Gestion. Ils ont une approche "value" qui souffre terriblement en ce moment. Ils ont fait, à mon avis, de très grosses erreurs de jugement et sont restés le nez sur leur marché actions sans réaliser le tsunami que le marché du crédit nous réservait... Ils l'admettent, non sans regret, dans leur dernière lettre aux investisseurs (ici).

Cependant en Juin 2002, peu après la création de la société, Francois Badelon osait écrire une lettre intitulée "qui perd gagne". Il venait de perde (avant de beaucoup gagner).
«Si vous repérez une entreprise sous-évaluée par le marché, c’est que ce dernier ne fait plus son travail de « marché efficient ». Et plus la sous-évaluation est flagrante, plus le marché a manifestement perdu ses repères. Si vous achetez des actions de cette entreprise, vous ne pouvez espérer que le marché redeviendra raisonnable dès le lendemain, et que le titre remonte. En fait, vous pouvez plus sûrement espérer le contraire. Les spécialistes de la volatilité nous expliquent en effet que plus un titre est volatil, plus il est dangereux d’en acheter. Ce qui veut dire que plus un titre a baissé, plus il a de chance de continuer à baisser. Une véritable histoire de fous ! Et c’est tant mieux.» (Les spécialistes me diront que c'est de la paraphrase de WB...)
Donc oui, c'est potentiellement un bon moment, mais ca dépend quoi et ca nécessite un travail d'analyse. Et enfin, n'oubliez jamais de n'investir que ce que vous pouvez perdre.

dimanche, octobre 12, 2008

Crise - Sequoia Capital's view

Je poste une petite présentation de Séquoïa Capital (un des meilleurs fonds de capital risque) à ses CEOs. Pour faire court: coupez les coûts, recentrez vous sur ce qui est core et générez du cash.

Beaucoup de blogs l'ont déjà commenté, pas la peine d'en rajouter. Je reprends la présentation car elle présente simplement certaines données macroéconomiques. C'est en anglais mais ça plaira à certains.

vendredi, octobre 10, 2008

Crise - Oups


Il n'est faudrait pas beaucoup pour que cette couverture soit réelle...

Un post plus optimiste a suivre.

jeudi, octobre 09, 2008

Crise: Prendre de la hauteur


Hier Rodolphe von Todstadt faisait remarquer en commentaire qu' « il ne faut jamais au grand jamais laisser les idées et process diriger le monde » (tu vois, Rod, il y en a au moins un qui t’écoute !).

Facile à dire. Nous avons tous le nez dans le guidon, l’œil fixé sur nos courbes, nos modèles. Les politiques essaient de sauver l’économie, les banques et tout le reste. L’heure n’est pas à la réflexion, mais a l’action. Il y a le feu dans la baraque libérale et les pompiers pyromanes s’activent !

Et pourtant il a raison. Plutôt que de regarder les aspects techniques, chercher les coupables ou pleurer sur son sort, il va bien falloir prendre de la hauteur.

Sur ce thème, je suis tombé sur un remarquable article du Monde (ici) de Francis Fukuyama, un intellectuel Américain. Il se pose les bonnes questions et identifie la source du problème dans un reaganisme sclérosé en dogmes pour toujours plus de libéralisme et de « démocratie » sans chercher à savoir si cela fonctionne. Son analyse est pragmatique et juste. Selon lui, le test ultime pour le modèle américain sera donc sa capacité à se réinventer une fois de plus.

Rod aurait sans doute aimé (et moi aussi) que l’article remette « l'homme au centre de tout », mais se poser la question des idéologies pour servir quoi et comment est un bon point de départ… Et puis Fukuyama avait écrit La Fin de l'Homme (que je n’ai pas lu), qui est entierement centré sur l’Homme et l’Humanité.

Pour finir sur une note d’optimisme sous un beau soleil londonien, je citerais un autre commentateur (JC). « Dans tous les cas, la vie continue... Et ça c'est super positif » !!

mercredi, octobre 08, 2008

Crise - Volatilite CAC 40 (encore!)


Just for the record, je publie le graph de la volatilite sur le CAC40. Nous sommes a 54. Pas mal de changement donc depuis Septembre (ici). Du delire! Jamais vu ca et je pense que c'est la derniere fois que nous voyons cela.

Nous avons eu notre baisse coordonnee des taux. Le marche ne se porte pas mieux...
Edit du 9/10/2008 : nous avons touche les 69.12...
Edit du 10/10/2008 : nous avons touche les 74.68...

Crise - Je ne sais plus quoi dire…

Juste un petit post pour voir dire que je ne sais plus quoi penser, plus quoi faire, que je vous ai dit que c’était la merde, mais que la c’est encore pire que ca. Sans doute la fin d’une époque pour beaucoup de choses.

D’un autre cote, lorsque tout était encore tout vert, j’étais très négatif. Ce n’était pas réellement facile d’avoir raison avant tout le monde. Est-ce que maintenant un peu d’optimisme ne serait pas bienvenu?…

(Je viens de passer quelques ordres d'achat d'actions. Energie du desespoir ou pari tres tres contrariant?)

lundi, octobre 06, 2008

Crise financiere - Ou va-t-on?


Autant il était assez facile de prévoir ce qu’il se passe en ce moment (voir dans les archives Aout et Septembre 2007), autant maintenant je ne sais pas vraiment ou nous allons. De pire en pire tous les jours et toujours autant de volatilité.

A court terme j’essaie d’être optimiste, je vois dans ma boule de cristal (1) une baisse coordonnée des taux de 50bps de la BCE, de la FED et de la BOE ; (2) des autorités qui évitent la crise systémique avec un retour a une situation moins tendue sur les marchés monétaires (impossible d’envisager autre chose si l’on a une vision un peu positive de la nature humaine) et (3) un apaisement de la volatilité (VIX sous les 30), un petit rebond des index et la remontée relative des valeurs financières.

Nous verrons bien… Comme d’habitude, je peux me planter.

mardi, septembre 23, 2008

Sachez que



Sachez que:
  • Le Smic a augmenté deux fois cette année, en Mai (+2.3%) et en Juillet (+0.9%).

  • Laurent, un lecteur de la première heure se lance dans l'aventure internet, allez faire un tour sur le Café de la Bourse. (il reprend certains de mes posts).

  • Monsieur Glob a passé un paquet de temps sur les forums de femmes enceintes et il retourne encore sur Doctissimo, Aufeminin et autres Magicmaman dès que son fiston fait un truc bizarre.

  • Les choses ne s'arrangent pas pour le marché immobilier londonien et les agents immobiliers essaient à présent de nous faire croire que le prix des loyers augmentent alors qu'ils baissent.

  • Monsieur Glob, qui bien failli travailler pour Lehman, vous embrasse et vous souhaite un bon week-end!

De la nature humaine


Je vous préviens ce post va en décevoir plus d'un. Pas de mots techniques et compliqués. Pas d'autoflaglélation. Pas de coupable. Rien que du bon sens et un peu de psychologie de buffet de la gare.

Les hommes poliques sont à l'oeuvre. Aux US, à Londres, à Paris et ailleurs. Ils se réveillent 2-3 ans trop tard. Doivent trouver quelque chose à dire. Tentez de chassez les sorcières et tout faire pour sauver la face. Les subprimes, les hedges funds, la spéculation, la régulation, les banquiers, les bonus, je ne sais quoi d'autres... Tout y passe.

Il est fort à parier que l'emprise réglementaire augmentera, que les agences de notations changeront leurs méthodes et que peut être même les bonus seront payés en actions sur 3 ans pour éviter que cela ne se reproduise (à noter, Bear Stern et Lehman Brothers étaient les deux institutions à utiliser le plus largement ce système de compensation différée...).

Et alors? Alors tout recommencera! Une nouvelle période de croissance, un nouvelle chimère économique (une nouvelle énergie? le développement de l'Afrique? la télétransportation?), des nouvelles prises de risque et spéculations, un sentiment d'invincibilité et re-crise!

C'est la vie. C'est humain. Deux choses donc à retenir.

  • 1. Lorsque tout va bien, les arbres devraient monter jusqu'au ciel et lorsque tout va mal, le ciel nous tomberait sur la tête.
  • 2. L'économie, comme la vie est un cycle avec ses hauts et ses bas.

C'est comme cela, il faut vivre avec. Le système doit être modifié (et il le sera), mais souvenons nous que: "le Roi est mort, vive le Roi!"...

mercredi, septembre 17, 2008

La lucidité d'un vieux lion


Je comptais vous faire un petit post sur les derniers événements et puis je suis tombé sur une interview de David de Rothschild dans le Figaro. A quoi bon réécrire ce qu’il dit très bien.

Sa vision des choses est claire et posée. C’est une très grosse crise mais la panique n’est pas la solution. Comme il le dit « Plus on entrera dans une spirale de perte de confiance, plus on aggravera la crise ». Je partage son point de vue sur le risque systémique. C’est un risque qui existe mais les autorités l’ont pris en compte et font ce qu’il faut de manière très intelligente.

Les raisons de cette crise sont très bien expliquées :

De 2005 à la mi-2007, nous avons connu une période faste de croissance continue, d'inflation modérée et de liquidités abondantes. Dans ce contexte, les banques ont voulu maximiser leur rentabilité pour leurs actionnaires, ce qui revient mécaniquement, dans ce métier, à prendre des risques plus élevés. Le financement étant à l'époque facile, il s'est produit une perte de repères, aboutissant à des analyses erronées des risques, à un manque de lucidité. De plus, les banques ont emprunté massivement et constitué des actifs très, très supérieurs à leurs fonds propres. On appelle cela l'effet de levier mais celui-ci n'est viable dans des proportions très élevées que dans la mesure où l'on ne rencontre pas le moindre problème… Enfin, les banques ont développé un modèle de distribution par lequel elles diffusaient les crédits sans les conserver. Modèle qui s'est révélé défaillant, puisqu'elles ont dû, in fine, reprendre les risques sur leurs propres bilans.


Les conséquences sont tout à fait lucides :

Cette crise aura fortement marqué les esprits, bien plus encore que l'explosion de la bulle Internet par exemple. Je crois qu'il faudra longtemps avant que l'on voit revenir un système fondé sur l'excès de levier. Le crédit sera sans doute, hélas, dans l'avenir immédiat moins abondant et plus coûteux.


On reconnaît le banquier qui a les pieds sur terre et est conscient de son rôle dans la société (ce qui malheureusement n’est pas toujours le cas dans ce milieu) :

Les banques ont une forme de responsabilité collective, non seulement vis-à-vis de leurs déposants, mais également au regard de la société


Seul bémol et point de désaccord, la situation macroéconomique n’est pas bonne et risque de continuer à peser sur la sante financière des banques. A titre d'exemple: les banques britanniques vont au devant de grandes difficultés en raison de leur exposition à leur marche immobilier.

Pour terminer, je souligne qu’il n’est peut être pas le banquier le plus représentatif, sa banque (Rothschild & Cie) n’ayant que des activités marchés et de crédit extrêmement limitées se focalisant sur le conseil et la banque privée. Ceci etant: Merci Monsieur de Rothschild de cette belle interview!

mardi, septembre 16, 2008

Volatilité indice CAC40

Je vous remets un petit graphique sur la volatilité du CAC 40. Je ne commente pas plus que cela. C'est un peu comme une prise de tension artérielle pour le marché (définition ici). Ca s'emballe et nous retouchons les plus hauts!

Si vous souhaitez suivre cela pour le CAC40 au jour le jour, allez voir ici ou pour les marchés US le VIX, ici.

lundi, septembre 15, 2008

C’est la merde!!


Juste un petit post rapide ce matin, pour vous confirmer ce que tout le monde va vous rabâcher durant la semaine à venir : c’est la merde !!

La chute de deux grandes banques d’affaires US en une nuit (Lehman et Merrill Lynch), un des plus gros assureurs du monde sur la sellette (AIG) et très certainement d’autres mauvaises nouvelles à venir (UBS ? Wamu ? Wachovia ?). Vous allez réentendre parler de risque systémique (souvenez vous : ici et ici)…

Si nous étions la veille de l’annonce de bonnes nouvelles macroéconomiques tout irait bien, mais ce n’est pas le cas. Le marché immobilier américain n’en finit pas de se dégrader (l’augmentation du chômage n’arrangera rien…) et la consommation est en train de suivre le même chemin (66% du GDP US). En Europe rien de mieux, dans quelques mois le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Espagne seront officiellement en récession et la France suivra logiquement sans marge de manœuvre pour une relance budgétaire. Pas très réjouissant.

Du jamais vu depuis la crise de 1929. Je m’accroche à mon siège éjectable et vous souhaite, malgré tout, un bon début de semaine.

jeudi, septembre 11, 2008

Georges, Levée, Vente et Pouvoir d'Achat


Lu, vu et entendu ces temps-ci (le grand retour!!) :
  • Pour recommencer avec cette belle rubrique, je vous propose cette "Marine bleue, effet de vagues" de Georges LACOMBE 1868-1916 peinte en 1893. Ce tableau a la même force et élégance que la fameuse "vague de Kanagawa" d'Hokusai. Lacombe aurait pu être un génie de son temps s'il avait été un peu plus perspicace et travailleur. Il aura été nabis 5 ans puis sombrera dans une sorte de vie plan plan entre amis, famille, lande bretonne et sculptures un peu laborieuses (qui ne manquent pas de rappeler celles de Gauguin).

  • Un post très amusant sur la levée de fonds pour votre start-up par le econsultant sur le site de MrBoo. Pour ceux qui ne connaissent pas, le registre de langue choisie est pour le moins "décale et "imagé" (mais excellentissime!!). Par contre sur le fond, faire autrement risquerait de vous desservir...

  • Une fois que vous aurez recrée Google, apprenez à vendre votre boite ici et ici chez Monsieur Business Model. Lui écrit beaucoup plus normalement et encore une fois tout est très juste.

  • Comme je me suis retrouvé tout seul un soir de cette semaine malade dans une chambre d'hôtel d'une belle ville de province, j'ai pu tâter de la zappette. J'aurais mieux fait de m'abstenir. Je suis tombé sur le pire du pire sur France 2 à une heure de grande écoute. Un bateleur de fête foraine qui souhaite redonner du pouvoir d'achat à la France avec des idées bidons. La revue de Libé est à mourir de rire. Extraits:

    "La bonne idée que voilà : plutôt que d’acheter des cahiers Spiderman pour Kevin, sa maman investit dans un cahier pourri, découpe un Spiderman dans un magazine et le colle sur le cahier pourri. A l’heure où s’écrivent ces lignes, Kevin, cramoisi de honte, fait du stop sur l’autoroute du nord pour rejoindre l’Alaska."

  • Je n'ai peut être pas beaucoup de solutions pour le pouvoir d'achat mais je sais comment bien rigoler pendant 3:09 minutes et pas seulement le dimanche (les paroles ici), "LA PECHE!":

vendredi, septembre 05, 2008

Sachez que...


Sachez que :
  • Depuis 2 semaines, lorsque je lis mon blog, Google Adsense me met une pub pour des hôtels gays et lesbiens (pas vous?)
  • Les familles indiennes économisent en général dès la naissance de leur fille afin de pouvoir lui payer son mariage.
  • La période de gestation de la vache est de 9 mois contre 45-60 jours de vie avant abattage pour un poulet d'élevage. Le taux de conversion d'aliments donnés par kilo de viande produite est de 2:1 pour le poulet contre 8:1 (voire 12:1) pour la vache/boeuf. Le poulet est moins cher pour un apport en protéines égales et une viande moins grasse.
  • L'ambiance n'est vraiment pas terrible dans la City en ce moment.
  • Monsieur Glob vous embrasse et vous souhaite un bon week-end!

mercredi, août 27, 2008

Ma rentrée des classes

Oui je sais, je n’ai pas tellement bloggué ces derniers jours. Je sens les reproches de certains et l’impatience de tous. Mais bon c’est comme ca !! Je vous aime bien vous savez, mais de temps en temps, je n’ai rien à dire, je n’ai pas le temps ou je suis en vacances. Pour ceux qui auraient quelques doutes, je ne suis pas seulement Monsieur Blog. J’ai aussi une vraie vie !

Juste histoire de tenir tout le monde en haleine et me fixer des objectifs, je vais essayer de vous pondre quelques petits articles sur les thèmes suivants :
  • Les chambres d’hôtes,

  • Quelques extraits des lettres de Warren Buffet sur la crise bancaire en 1990. (En fait rien n’a changé ! Cette fois encore « ce n’est pas différent »),

  • Refaire un "lu vu entendu" des que j’ai une petite heure pour assembler mes bonnes trouvailles de l’été,

  • Publier le portefeuille actions a fin Septembre 2008. (Pour info: j’ai ajouté Coheris le 30/07/2008 a 2.82€, me tâte pour l’achat de Trilogiq et regrette encore de ne pas avoir soldé la vente a découvert sur Fimalac).

A très bientôt donc…

jeudi, juillet 24, 2008

Ma vision du marché à 6 mois


Autant la première chute était assez facile à prévoir avec une belle atmosphère de bulle (surtout dans la City !!), des déséquilibres flagrants entre les marchés actions et les marchés de crédit, une trop plein de dette à vil prix, la dégradation des marchés immobiliers et blablabla. Je ne commente pas plus, tout est dans la presse, de la Gazette de la Presqu’il au Figeac Express…

Ce qu’il pourrait se passer est plus intéressant à analyser. Un CAC40 qui frôle les 4000 points avant de rebondir de 10%, cela nous laisse tout de même avec une jolie baisse de 21.6% depuis le début de l’année. Les indices internationaux ne sont pas en reste avec des baisses du même ordre.

Un esprit contrariant pourrait penser que nous avons touché le fond et que le rebond est proche. Tout contrariant que je suis, je rejette cette hypothèse et pense que le processus d’ajustement devrait encore durer quelque temps. Les vieux loups des marchés financiers décomposent les crises en 3 temps:
  • Une période de négation, ou l’on ne voit le choc que comme temporaire et ou l’on clame que tout va bien. Souvenez-vous pour l'immobilier.
  • Un temps d’acceptation, lorsque l’on réalise que "ben oui finalement c’est la crise et que c’est comme ca, que tout etait un peu trop beau avant pour durer".
  • Une capitulation finale signalant le fond du trou, comme en 2002-2003 : "Internet ca ne marchera jamais, les islamistes vont envahir l’Amérique et comme de toutes façons toutes les sociétés truquent leurs comptes comme Parmalat ou Enron, c’est la fin du monde !! "

J’ai tendance à écouter la voix de la sagesse en ces temps agités. Nous devons être au milieu du gue de notre période d’acceptation. Pas totalement vers la fin car les performances publiées (j’insiste sur ce mot) des entreprises ne se sont pas encore dégradés suffisamment, les consommateurs n’ont pas encore trop réduit leurs habitudes de consommation, l’atmosphère ambiant n’a pas encore fini d’entamer les carnets de commandes, le deleverage de nos économies n’en est qu’a son commencement et les analystes et investisseurs n’ont pas encore tout intégré dans leur petits modèles Excel.

Pour ce qui est de l’inflation et du prix des matières premières, je reste persuadé que cette crise sera déflationniste à terme et que les développements de capacités et la baisse de la demande permettront une correction des prix. Un baril dans les 60-80 dollars est bien possible.

Pour les pays émergents, je suis prudent. Etre une usine pour les pays développés c’est bien, mais lorsque ceux-ci ont des besoins en baisse, l’outil de production est moins utilisé, les performances se dégradent rapidement en raison du fort effet de levier de vos couts fixes et les restructurations sont souvent douloureuses. A plus long terme leur potentiel est inchangé, mais une salutaire petite crise pourrait permettre de saines reformes structurelles.

Et puis, soyons réalistes sur tout ce que je viens d’écrire, en fait je n’en sais rien !! Je ne suis pas Madame Soleil non plus!

vendredi, juillet 18, 2008

Ce que j'en retiens


Ce que je retiens de ce premier semestre de gestion de portefeuille :

  • Prendre une position sur la direction du marché grâce a une bonne analyse macro-economique et sectorielle et en fonction de cela allouer ou non ses actifs. Une grosse part de la « performance » est du a cela.

  • Anticiper les mouvements sectoriels.

  • Eviter de prendre des paris directionnels sans faire une véritable analyse fondamentale comme cela a été fait sur mes positions de vente a découvert (je me suis fait peur).

  • L’analyse financière sur de petites valeurs peu suivies et massacrées offre le meilleur couple risk/return possible.

  • Garder un œil sur les courbes lors d’un pari de reprise à la hausse d’une valeur massacrée comme ce fut le cas sur Veolia. Si pas d’inversion de tendance sortir.

  • Le temps passé est trop important pour que cela vaille vraiment la peine pour un particulier qui n’a pas que cela a faire.

  • La taille du portefeuille et la courte période d’investissement ne signifient pas grand-chose sur la performance actuelle.

  • Se dire que la chance y est pour beaucoup

jeudi, juillet 17, 2008

Suivi du portefeuille




Tout le monde s’en tape mais comme c’est « Mon blog », je fais un petit point sur « Mon portefeuille » pour la première partie de l’année (au 30/06/2008). Je ne signalerai plus ce que je vends ou achète. Il faudra donc me faire confiance pour les dates et prix des transactions. Promis pas de back-dating. Cela serait trop facile.

Rappel des épisodes précédents : une liste de valeurs suivies, une approche très bearish (qui se valide), 7000€ cash au 01/01/08, 1000€ par ligne et 3 lignes a découverts max soit 3000€, la liberté d’investir dans la liste de valeur ou pas et cela sans frais, sans rémunération du cash, sans cout de vente a découvert mais avec les dividendes.

Performance des indices: sans commentaire tellement la chute est significative (-21%) et cela ne va pas en s’améliorant... Dans les valeurs que je souhaitais suivre bérézina intégrale, Altran et Nexans mis a part. Même les moins risquées sont sérieusement attaquées en raison d’une revue à la baisse des valorisations et de perspectives décevantes en particulier pour Veolia à -43.2%. J’ai bien fait de ne pas trop y toucher.

Mon portefeuille: nous sommes toujours dans le vert vif. La performance est bonne a +10.6% soit 31.6pts au dessus des benchmarks pour seulement 860€ investis cash en moyenne et 3 519€ en risque en incluant les ventes a decouvert. Peu de prises de position mais des paries en parti gagnants sur des baisses sectorielles et des prises de position value.

Operations à noter : la vente de Veolia avec un très bon timing (et surtout beaucoup de chance) suite au versement du dividende. Le cours ne remontait pas après une forte baisse, il y devait y avoir une raison. Il y en avait une, le service communication financière préparait les analystes à un profit warning. Pratique qui consiste a appeler les bureaux d’études et leur dire que oui tout va bien mais que le dollar est un peu haut et le pétrole un peu cher. Aucune information confidentielle n’est communiquée mais tout le monde a compris. Les révisions des objectifs d’analystes se succèdent alors sans aucune annonce de la part de la société (8-10 euros pour certains) et le cours sombre progressivement sur quelques jours. Le jour du profite warning, baisse modérée car tout est déjà dans le cours. Cela évite les gros titres dans les journaux, mais le petit porteur comprend alors son malheur...

Débouclage des ventes a découverts sur Saint-Gobain et Nexity. On pourrait jouer une poursuite de la baisse dans un grand élan moutonnier, mais en bon père de famille, je préfère prendre ma belle plus-value maintenant et réduire le risque du portefeuille alors que le marché est déjà très bas. Je conserve Fimalac, car si les actionnaires veulent sortir la valeur de la cote, ils pourraient avoir intérêt à la laisser chuter. J’estime que mon risque est couvert par les plus-values déjà réalisées.

Je suis rentré dans Systran sur la base d’une analyse purement value et suivant la montée au capital d’Amiral Gestion. De même que pour Auto Escape, le montant en trésorerie couvre une très grande partie du risque. Le timing aurait pu être meilleur mais je ne suis pas inquiet. Auto Escape, je conserve. Le potentiel est toujours la et la société continue de signer des partenariats. Je sortirai si je ne valide plus la stratégie de la société.

Ce que je retiens de ces 6 premiers mois et ma vision du marché au prochain numero...

vendredi, juin 27, 2008

Taxi, Pompe, Moore, Brown et Foxton




  • J’avais un a priori (forcement) négatif sur la peinture anglaise du 19eme, mais je la découvre peu a peu et j’apprecie de plus en plus. Les portraits des peintres victoriens sont en train de devenir mes préfèrés, l’approche des sujets est classique, détaillée, colorée, vivante et quasi ingresque (un peu cucul aussi parfois mais n’est pas Ingres qui veut…).

    Le tableau de la semaine (des 3-4 derniers mois en fait) est donc une œuvre de d'Albert Joseph Moore, Jasmine, vendue le 5 juin par Christies. £1,777,250, peut être un peu cher mais une affaire face aux croutes de serie d’un Damien Hirst ou aux « lithos » de Warhol. Plus de détails chez Alain.

    Si vous appréciez ce style et les petits musées de derrière les fagots, je vous encourage vivement à faire un saut à Guildford à 30 min de Londres pour visiter la Watts Gallery. GF Watts est l’artiste qui a réalisé la grande statue équestre qui trône dans Kensington Park.

  • Grande-Bretagne: une décennie de satisfaction économique évaporée en un an. Ce n’est pas moi, mais c’est le titre d’un article de l’AFP.

  • De bons exemples de l’impact du pétrole cher sur les Français. On sent une petite prise de partie écolo dans l’article mais les situations décrites restent descriptives. Le Monde

  • Presque tout ce que vous avez voulu savoir sur le business des taxis a Paris. Tout ce qu’il manque, demandez le aux chauffeurs qui aiment parler de leur métier. Lancez les sur les trois types de statuts pour chauffeurs, les bakchichs avec les portiers d’hôtel pour les courses vers les aéroports (12€ de commission au dernier relevé pour "un Roissy" et 6-7€ pour "un Orly" - tout « au black »…), « les chinois », etc. Evitez le sujet du PSG et de Delanoë. Chez Monsieur Business Model.

  • Pour ceux qui ne lisent le FT du weekend (je suis sur qu’il doit bien y en avoir un ou deux) un excellent article sur la vente en LBO de Foxton immobilier en mai 2007. Hasard de calendrier? Juste avant que le marche immobilier et le marche des LBO n’explosent en vol… Pour les non-Londoniens, Foxton est la plus vorace et détestée des enseignes immobilières, mais aussi une des plus efficaces.

  • MUTO, une video de Blu, un artiste argentin, qui a du se donner beaucoup de mal, mais le resultat est époustouflant.




jeudi, juin 19, 2008

All doom and gloom around me


Cela fait un petit moment que je n’ai pas posté sur le thème de mon cher environnement de travail : la City de Londres.

Les tours se construisent dans tous les sens autour de nous, les maisons en vente affichent toujours des prix défiants l’apesanteur de notre veille planète et les gens croisés dans le Square Mile ont tous bonne mine. Tout à l’air de bien se passer dans le petit monde de la finance. Et pourtant…

Activité cyclique par définition, l'industrie financière profite des hauts de cycles de façon indécente, mais est violemment restructurée lors des périodes de crise. Bizarrement, les achats de maisons secondaires et autres voitures de luxe attirent plus de couverture médiatique que les licenciements expéditifs et les dépressions de brillants jeunes gens de 35 ans sans avenir. Je vous rassure je ne suis pas la pour tenter de vous tirer une larme au coin de l’œil, juste pour vous montrer qu’en ce moment ça ne va pas terrible terrible.

La crise est bien la. Elle est la depuis l’été dernier. Elle est la pour durer au moins encore un an. Peut-être plus. Les trois piliers de la prospérité Blairienne de ces 4-5 dernières années était l’immobilier et la construction, le crédit pour tous et à bas coût et la finance. Colosse aux pieds d’argile (j’aime bien les expressions un peu cliché !), le Royaume-Uni n’aura pas résisté a la crise.

Concrètement, cela signifie que les banques et autres sociétés financières sont « en mode réorganisation ». On commence par changer les dirigeants fautifs (a vous d’en faire la liste…). On ne s’embête même pas a attendre le rapport du cabinet de conseil (Oliver Wyman, Bain, BCG, McKinsey ou autres) nommé pour assumer une partie de la responsabilité et dans un premier round on supprime tous ceux qui ne sont pas performants ainsi que les pestiférés des départements subprimes, titrisation et autres CDO.

Dans un deuxième temps, on se rend compte que les caisses sont vides car il faut bien constater ses pertes (je ne rentre pas dans les débats techniques de ratio Tier, liquidité et autre Bale II). La démarche est alors simple, on prend un avion pour les pays du Golfe et on organise une grande quête de charité auprès de philanthropes potentiels nouveaux actionnaires pour remettre au pot. Ils conditionnent leur obole à un deuxième round de cost cutting.

Cette fois, on lit dans les rapports des consultants ce que l’on sait déjà. Il faut recentrer ses activités sur ses points forts, briser les « silos » (crées il y a deux ans par ces mêmes consultants), restaurer un model « buy and hold » plutôt que « buy and distribute », réorganiser son « coverage » en cassant, par exemple, sa segmentation ECM (action) et DCM (dette), reconsiderer ses positions risquées et les marker au marché de manière plus rigoureuse, restreindre l’utilisation de son bilan aux clients clés qui feront du M&A et aux books de flux, optimiser ses opérations et son purchasing, rationaliser son IT et ses consultants IT externes… La liste est longue et j’en oublie. Tout ça pour dire que dans ce deuxième round, les têtes continuent a rouler dans la panière et que le mid-management est renouvelé dans toutes les départements.

Nous en sommes la. Où serons nous dans 6 mois ? Mon boss m’appelle, j’espère que je tiendrais encore un peu… Suite au prochain post…

lundi, juin 09, 2008

Je me suis encore planté

Au petit jeu des pronostiques j’avais prédit bien des choses. J’ai eu raison sur certaines et tort sur d’autres. Un point complet sera peut être fait en fin d’année.

S’il y a en une sur laquelle je suis ravi d’avoir eu tord c’est sans doute sur le défaite d’Hillary Clinton (Mon post sur les dynasties politiques). Ce n’est pas tellement qu'une femme présidente ça ne se fait pas ou bien que ses idées soient vides de sens. Pour être parfaitement honnête, je n’ai rien contre elle. Je lui trouve un certain cran, une hargne, un petit sourire que je trouve intéressant et elle a surtout le réalisme de ses idées et l’expérience de la conduite d’un grand pays.

Mais Obama est tellement plus charismatique, rassembleur, ambitieux, rêveur et dynamique (démagogique et irréaliste aussi parfois) que le choix est assez vite fait. On tombe sous le charme et on le sent capable de relancer l’économie, de réduire les inégalités, d'accroître le pouvoir d’achat et tout le reste, qu'on souhaite le voir rapidement dans le bureau ovale.

Ce n’est que la première manche, il est le vainqueur de son camp, espérons qu’il batte l’autre et que par la suite notre homme soulève effectivement les montagnes

vendredi, juin 06, 2008

Je suis très confiant dans la capacité de l'économie à poursuivre sa croissance

>AFP le 06/06/2008
USA: le chômage au plus haut en 4 ans en mai, les licenciements continuent


>Forbes le 06/06/2008
A US Treasury Department official told reporters today that the US is not in a recession, in part because economic growth continues to be positive.
(C'est vrai, il faut "techniquement" deux trimestres de GDP négatifs)


> Reuters le 14/09/2007 16h26
Le secrétaire au Trésor américain, Henry Paulson : "Je suis très confiant dans la capacité de l'économie à poursuivre sa croissance"


Je vous avais proposé une version traduite ici...

vendredi, mai 30, 2008

Et Zoopla!!

Juste pour vous montrer que je suis toujours vivant.

Je découvre aujourd’hui (avec stupeur !) un petit site internet immobilier a la limite de la delation. Il vous donne accès a toutes les transactions immobilières entre 2000 et 2008 de ce cote de la Manche. Je ne pense pas que l’on puisse faire plus transparent.

Tapez votre adresse et vous obtenez le prix et la date de la transaction! Heureusement que nous ne sommes pas prêt de voir ca en France et que pour arriver au meme resultat il faille encore aller humer la poussière des services du cadastre/hypotheques et avoir beaucoup de temps a perdre…

C’est ici : http://www.zoopla.co.uk/

PS : ca ne marche ni avec l’adresse de Babeth II, ni avec celle de Tony (mon image)…

mercredi, mai 21, 2008

Spa - L'eau qui purifie


Spa Reine - Le financier arrogant

Je devrais aussi essayer d'envoyer des verres d'eau de temps en temps...


mercredi, mai 14, 2008

I said Young Man

J'ai reçu ça et j'en rigole encore...

Message personnel à Eric: si ca c'est pas une pizza surgelée...

jeudi, mai 08, 2008

Lâche mais nécessaire

Pour la première fois sur ce blog, j’ai rédigé un article que vous ne lirez jamais. Il ne sera pas publié. Le sujet était intéressant, mais polémique et mon point de vue laissait volontairement planer un doute.

Je m’étais donné deux semaines de réflexion pour prendre une décision sur cette publication. Bien m’en a pris. Il ne sera pas publié.

Même avec d’autre mots, même en assouplissant certains points, j'ai réalisé qu'il aurait pu prêter a confusion, être interpréter dans un sens différent. Certains auraient pu me coller une étiquette qui n’est pas la mienne et qui m’aurait été insupportable.

Tous les efforts d’écriture, ne peuvent pas combler un manque de légitimité (lié au fait que mon "lectorat" ne ma connait pas réellement) à prendre une position legerement différente de ce qu’il est convenable d’admettre. Je suis un peu lâche aujourd’hui de ne pas vous livrez le fond de ma pensée, mais c’est parfois mieux ainsi.

vendredi, mai 02, 2008

S'instruire pour vaincre

"Anyone who stops learning is old, whether at twenty or eighty. Anyone who keeps learning stays young. The greatest thing in life is to keep your mind young."

Henry Ford

Je suis encore la...

jeudi, avril 24, 2008

Baisse des taxes sur les actions chinoises : la suite du début de la fin?

Aujourd’hui la bourse de Shanghai (le Shanghai Composite Index) a clôturé en hausse de 9.29% a la suite de la baisse d’un impôt sur les transactions. La taxe passe de 0.3% a 0.1% par transaction ; pas de quoi manger un chien ! Elle avait été instaurée en Mai 2006 pour "limiter" la surchauffe du marché chinois.

Les autorités chinoises souhaitent donc maîtriser une débandade déjà bien entamée puisque l’indice a baissé de 51% depuis son sommet en Octobre 2007. Il est fort à parier que malgré le coup de pouce de cette mesurette fiscale, l’inflation generalisée couplée a une baisse de la croissance brisent le moral des investisseurs chinois.

Avant les Jeux Olympiques, «Fais ce que peut». Apres, «Advienne que pourra» !

mardi, avril 22, 2008

Prix immobiliers, prets immobiliers et consommation

Je suis toujours bien occupé en ce moment, mais je ne vous oublie pas lorsque je vois un ou deux petits graphiques qui peuvent vous intéresser.

Le premier concerne la relation du couple prêts immobiliers accordés / prix de l’immobilier au Royaume-Uni. On se doute bien que si les banques vous prêtent moins vous achèterez une maison moins chère. (Ceci est à mettre en relation avec ce post et celui-ci).
Il est cependant bien plus intéressant de constater sur le second que l’octroi de crédit (et donc l’effet richesse créé par l’augmentation des prix immobiliers) jouent un rôle direct sur la consommation des ménages (en bleu clair sur le graphe). Les cycles sont évidents et se répètent. Ne croyez pas ceux qui vous disent que cette fois c’est différent. C’est toujours pareil…

En France l’absence de statiques ne nous permet de faire apparaître d’aussi belles corrélations (j’en avait déjà parlé ici). Comme cela est vrai pour le marché britannique, pas de doute qu'a certaines doses les effets soient les memes sur les autres. Heureusement, en France on ne connait pas la crise, seulement un "atterissage en douceur"... un peu comme il y a un an de ce côté de la Manche.

lundi, avril 07, 2008

Papa at work



Juste un très court post pour vous dire que j'ai ENORMEMENT de boulot en ce moment et qu'il faut gérer les priorités. Je ne vous oublie pas, je reviens!!

Passage d'ordre sur Auto Escape

Etant un investisseur pragmatique, je ne pense pas appartenir a telle ou telle école et encore moins avoir de gourou ou de conseiller spirituel financier. Il faut savoir rester indépendant et opportuniste. En ces temps agités, certains actifs sont bradés et les prix que nous propose Monsieur Marche ne sont pas en relation avec leur valeur réelle. Michel de Guilhermier a posté la semaine dernière sur le même thème (ici).

Il y a un mois, j'avais pu identifier une opportunité sur Du Pareil Au Meme, mais souhaitant pousser plus en avant mes analyses, je n'étais pas entré sur la valeur; un fonds a lancé une OPA un peu trop tôt pour moi.

Pour Auto Escape, mon analyse est faite. Ce broker de location de voitures avait fin septembre 2007 autant de trésorerie que sa valeur au 1er avril 2008 (+ ou -). Ce qui signifie que si toute cette trésorerie était redistribuée aux actionnaires aujourd'hui, ceux ayant acheté au cours du jour auraient eu leurs actions quasi gratuitement.

La société a connu une forte baisse de ses marges, mais son CA continue d'augmenter, elle signe des partenariats qui devraient générer de bons résultats, elle a mis un frein aux embauches et son BFR est structurellement négatif (création de trésorerie par la simple augmentation du CA). Son secteur est en croissance, mais devrait connaitre les tumultes d'une baisse de la consommation, les pressions de la concurrence et des loueurs qui développent leurs sites et enfin la poursuite de la hausse du prix des clics Adsense. A terme, la société devrait être rachetée par un acteur du tourisme, secteur en pleine consolidation.

Les risques sont élevés car la société est de toute petite taille et comme décrit ci-dessus le secteur est un peu compliqué actuellement. Cependant la trésorerie payée 1 pour 1, offre suffisamment de protection pour cet investissement (les spécialistes noteront l’approche « Value »).

A noter que l'actuel PDG (et gros actionnaire), Bruno Couly, était aussi bloggeur et avait décrit son processus de reprise de la société en LBO (avant son introduction en bourse) de façon fort sympathique.

Ajout de Auto Escape au portefeuille a 2.14€, le 1er avril.

Ceci n'est absolument pas un conseil d'achat. Cet investissement pourrait ne pas convenir à votre profil de risque et à votre horizon d'investissement.
Related Posts with Thumbnails