jeudi, juillet 24, 2008

Ma vision du marché à 6 mois


Autant la première chute était assez facile à prévoir avec une belle atmosphère de bulle (surtout dans la City !!), des déséquilibres flagrants entre les marchés actions et les marchés de crédit, une trop plein de dette à vil prix, la dégradation des marchés immobiliers et blablabla. Je ne commente pas plus, tout est dans la presse, de la Gazette de la Presqu’il au Figeac Express…

Ce qu’il pourrait se passer est plus intéressant à analyser. Un CAC40 qui frôle les 4000 points avant de rebondir de 10%, cela nous laisse tout de même avec une jolie baisse de 21.6% depuis le début de l’année. Les indices internationaux ne sont pas en reste avec des baisses du même ordre.

Un esprit contrariant pourrait penser que nous avons touché le fond et que le rebond est proche. Tout contrariant que je suis, je rejette cette hypothèse et pense que le processus d’ajustement devrait encore durer quelque temps. Les vieux loups des marchés financiers décomposent les crises en 3 temps:
  • Une période de négation, ou l’on ne voit le choc que comme temporaire et ou l’on clame que tout va bien. Souvenez-vous pour l'immobilier.
  • Un temps d’acceptation, lorsque l’on réalise que "ben oui finalement c’est la crise et que c’est comme ca, que tout etait un peu trop beau avant pour durer".
  • Une capitulation finale signalant le fond du trou, comme en 2002-2003 : "Internet ca ne marchera jamais, les islamistes vont envahir l’Amérique et comme de toutes façons toutes les sociétés truquent leurs comptes comme Parmalat ou Enron, c’est la fin du monde !! "

J’ai tendance à écouter la voix de la sagesse en ces temps agités. Nous devons être au milieu du gue de notre période d’acceptation. Pas totalement vers la fin car les performances publiées (j’insiste sur ce mot) des entreprises ne se sont pas encore dégradés suffisamment, les consommateurs n’ont pas encore trop réduit leurs habitudes de consommation, l’atmosphère ambiant n’a pas encore fini d’entamer les carnets de commandes, le deleverage de nos économies n’en est qu’a son commencement et les analystes et investisseurs n’ont pas encore tout intégré dans leur petits modèles Excel.

Pour ce qui est de l’inflation et du prix des matières premières, je reste persuadé que cette crise sera déflationniste à terme et que les développements de capacités et la baisse de la demande permettront une correction des prix. Un baril dans les 60-80 dollars est bien possible.

Pour les pays émergents, je suis prudent. Etre une usine pour les pays développés c’est bien, mais lorsque ceux-ci ont des besoins en baisse, l’outil de production est moins utilisé, les performances se dégradent rapidement en raison du fort effet de levier de vos couts fixes et les restructurations sont souvent douloureuses. A plus long terme leur potentiel est inchangé, mais une salutaire petite crise pourrait permettre de saines reformes structurelles.

Et puis, soyons réalistes sur tout ce que je viens d’écrire, en fait je n’en sais rien !! Je ne suis pas Madame Soleil non plus!

8 commentaires:

Vonric a dit…

Je suis un peu moins pessimiste pour plusieurs raisons:
1- en novembre, élections américaine. Un gros espoir de changements portés... ca pourrait faire bouger les esprits]
2- maintenant que tout le monde parle de la crise immobilière, on devrait toucher le fond fin de l'année pour une consolidation en 2009... les banques ont enfin pris les corrections nécessaires (parfois un peu brutalement) en 2008.
3- le prix de l'énergie pourrait se stabiliser a la baisse en fin d'année, JO passés.

Bon évidemment tout ca si on ne s'amuse pas a déclencher une nouvelle guerre...

Anonyme a dit…

Bon, invoquer Madame Soleil en plein juillet c'est comme demander Mme Tessier au 31 décembre : pas très judicieux mais très opportuniste!
Pour ajouter ma pierre à l'édifice, en fait donner mon opinion, je suis assez d'accord avec le contrariant M. Glob, et pense effectivement que le rebond c'est pas pour demain. Deux raison à cela : les phénomènes amplificateurs, et l'aspect que je n'ai guère vu abordé au long de mes lectures, le versant "délictueux" de la crise que j'appellerais "du crédit".
Pour les premiers, je vais essayer d'illustrer, juste sur un point. On parle de crise de l'immo et de sa résorption. Moi je veux bien, mais demande qui diminue avec stock qui augmentent, ça ne fait jamais bon ménage... et même si les mise en chantier ont baissé en rythme, le nombre de logement en cours de construction va venir tranquillement alourdir la barque. Barque qui va se charger encore un peu plus du coté des établissement financiers, qui auront, en plus des crédits alloués, et irrécouvrables ou presque, à faire face aux engagements de garanties d'achèvement délivrées. Ça va transpirer sec en comité de crédit, je vous le dit!
Pour les pays émergeant, en effet il pourrait y avoir de l'espoir de ce coté. Mais c'est souvent sans compter sur les structures "primaires" des organisations financières et administratives. Alors quand les quelques groupes financiers/industriels/immobiliers vont déclarer forfait, là point de mécanisme pondérateurs pour amortir les secousses!! Si l'on se réfère aux quelques crises qui ont affecté les pays dits "émergeant", elles ont été largement gérées par les pays dits "développés". Mais cette fois, bobo les doigts!! Et cela arrivant un peu plus tard, effet carambolage garanti!

Quand au caractère délictueux de cette crise, on commence à en voir un bout de l'iceberg, avec un nombre d'arrestation d'intermédiaire financiers et immobilier, aux états unis, qui doit frôler le millier. J'engage volontiers les quelques personnes qui ont vu ce truc, à témoigner de ces longues avenues de "baraque"délabrées, occupé par une partie du tiers monde, arborant les sigles automobiles les plus prestigieux, de Aston à Porsche en passant par Ferrari et Bentley... allucinant!! Que dire des somptueux SUV de marque allemande qui cruisent joyeusement dans les banlieues... J'espère que Ferdinant, qui envisage de racheter son aïeul Wolks, n'escompte pas trop sur ces marché qui lui ont tant rapporté!

Reste la question du prix des matières premières : tout d'abord il faudrait tout de même le re-situer en prix actualisés, ce qui donnerait une touche plus réaliste. Ensuite si au futur on peut envisager que leur prix de marché tendra vers leur coût d'utilité marginale, et bien revenir à l'équilibre ne va pas forcément boucher les trous... peut être arrêter de les approfondir...? Dans tous les cas imaginer qu'un cycle de déflation puisse minorer une crise est à mon avis un contresens...

Voila voila, pas de quoi parier tout de suite sur un CAC à 6 000 comme il a été prédit ici ou là... et en tout cas pas de volonté de ma part de vous gâcher la lecture de cet excellent blog... merci encore Mister GLOB
Eric

Monsieur Glob a dit…

Vonric>
1. oui mais cela ne fait bouillir la marmite et les reformes prennent du temps a mettre en place et plus encore a se voir dans les chiffres
2. rassure moi, tu ne bosses ni dans une banque, ni dans la finance? ;-)
3. ok avec toi

Eric> une fois de plus quel commentaire!! Qu'ajouter de plus? Pas grand chose...

Il ne faudra pas que l'on oublie de redevenir un peu optimiste avant le troupeau

Anonyme a dit…

allez, juste pour rigoler... et dans la continuité!! sûr que le rebond est proche, les bilans nettoyés et la hausse de l'immobilier en vue...
"Porsche affiche un bénéfice record, supérieur à son chiffre d'affaires"
info financière disponible dans tout journal qui se respecte!
Eric
PS c'est peut être grâce à celle cabrio du 1er avril...?!

Yannick56 a dit…

L'économie mondiale se dirige vers la une chute globale des bourses à l'automne puis ensuite la deflation.
Voir analyse détaillée de Loic Abadie :
http://tropicalbear.over-blog.com/article-21799733.html

Suivre le conseil de Warren Buffet :
The cash is the king"
http://en.wikipedia.org/wiki/Cash_is_king
http://www.ameinfo.com/66656.html

Préparez-vous pour les soldes (en ayant un max d'argent liquide) des biens des personnes qui n'auront pas été raisonnables pendant la bulle.

Mado a dit…

Bon, t'es où ?????? dernier article le 24 juillet : tu te fous un peu de tes lecteurs fideles, non ???

Monsieur Glob a dit…

Ben oui!! Mais il faut bien me comprendre...

Anonyme a dit…

j'ai peur d'avoir compris... M. Glob revient dans 6 mois pour nous redonner une vision à 6 mois, puis... et ainsi de suite!! Mais je serai patient, à bientôt!
Eric

Related Posts with Thumbnails