jeudi, décembre 31, 2009

Tous mes voeux de bonheur pour 2010


Juste avant que cette belle année 2009 ne se termine, je tiens à vous souhaiter une très joyeuse année 2010!

Pour nous, on risque bien de commencer sur les chapeaux de roue !!...

mardi, décembre 29, 2009

La France pessimiste

Un petit article ce matin du FT sur le sentiment des populations européennes sur leur qualité de vie à venir dans les 10 prochaines années. Bingo ! La France arrive en tête des pays… les moins optimistes. L’article souligne pourtant que la France a été nettement moins affectée par la crise actuelle.

J’ajouterais que la France est sans doute le pays le plus envié en Europe (c'est quand on y est pas que l'on s'en rend compte). Soyons un peu chauvin et réaliste; c’est beau, on y mange merveilleusement bien, la culture française est partout très présente, l’éducation et la santé sont gratuites et de qualité et on peut faire du ski en hiver, se baigner en été et s’y promener dans la plus belle ville du monde, Paris ! Le Royaume-Uni et London à coté de ça, c’est du pipi de chat dans le brouillard !

Je pense que le triste constat du sondage du FT est malheureusement révélateur de l'état d’esprit des Français. Plutôt que de se demander ce qu’il peut apporter au monde, « le Français », se regarde sombrer en se disant qu’il n’y a rien a faire, il prend des anti dépresseurs (La France en est le premier consommateur en Europe) et pousse ses enfants à devenir fonctionnaires car il pense que c'est la seule bonne solution pour eux.

L’Anglais à l’inverse se demande comment il va pouvoir améliorer sa situation, il est assez mobile (souvent par la force des choses) et surtout plus entreprenant et prêt à prendre des risques (on l'a vu avec la crise immobilière ici !). Pour faire simple, juste un autre état d’esprit!

Je sais je mets tout le monde dans le même paquet et j’en tire des conclusions hâtives et demagos ! (Je rappelle que je fais comme je veux c’est mon blog !). Il n’empêche, la France est le plus beau pays du monde et ce petit sondage montre que nous les plus pessimistes…

(Après un article pareil il va bien falloir trouver un truc plus marrant pour finir l'année.)

Source FT

mercredi, décembre 23, 2009

Dans la peau de Monsieur Glob



Ecrit il y a déjà quelques jours...

4h30
Petite musique de chambre sur mon Blackberry. Si j'appuis sur snooze, je me rendors et rate mon avion. Lever immédiat, la bouche pâteuse.

4:45
Je me prends les pieds dans le tracteur de mon fiston, réveille ma femme, ferme la porte de la maison et suis dehors dans un Londres où rien ne bouge.

5:10
Dans le train pour l'aéroport, grosse différence sur les visages. Il y a ceux qui tirent a gueule pour aller passer leur vendredi matin à Frankfurt en costume (moi !...) et les autres qui se bécotent et auront les pieds dans l'eau quand je serai dans l'avion du retour. Le monde est injuste !

5:40
Je sonne encore et toujours sous les portiques de sécurité. Je ne suis pas aussi chargé que Mister T mais peut être ma montre, pourtant discrète... Je me retrouve pieds nus, debout les bras en croix avec un type barbu qui me frotte la cuisse de bon matin. Il y a mieux comme petit massage matinal.

6:00
Brouillard sur la belle (sic!) ville de Frankfurt (alternativement grève quelconque, stupides mouettes sur la piste ou bien chargement des sandwichs en caoutchouc à la saucisse et aux œufs en cours), annonce de 40 minutes de retard. Mon lit se demande avec un petit sourire narquois pourquoi je me fais avoir à chaque fois.

6:25
Il faudra un jour que je me décide à prendre une de ces cartes qui vous donnent accès à la petite pièce avec les fauteuils en cuir et plein de mes semblables qui font la gueule dedans en lisant un journal orange clair. Promis la prochaine fois... Si j'ai le temps...

7:35
Décollage, levée de soleil au dessus des nuages. Je ne m'en lasse jamais, c'est toujours aussi magique. (Note pour plutard: penser à relire St Ex plutôt que la Lex Column du FT). Dommage que je prenne toujours un siège dans l'allée pour ne pas me trouver écrasé contre le hublot par un type de 2m50. Je jette quand même un coup d'œil appuyé. Ca me rappelle nostalgiquement les jours lointains où je comptais encore le nombre de mes voyages en avion. Ah oui! Quand même!...

9:26 (heure locale)
Je réalise dans le taxi que j'ai laissé ma cravate à la maison. Mettre une cravate seulement pour voir ses clients n'est peut être pas une bonne habitude. C'est comme ca, c'est vendredi, on fera avaler l'oublie avec une petite blague idiote et des cernes sous les yeux. I am French after all!

10:45
Pas mal de tension comme prévu. Ca m'avait un peu empêché de dormir hier soir. Mon Herr Doktor (ils sont tous Doktor de quelques choses les directeurs allemands, mais si vous tombez malade ne comptez pas sur eux...) a du mal à comprendre qu'il doit honorer les termes du contrat. Il est persuadé que parce nous sommes dans un pays qui construit des grosses berlines, dans lequel Il y a plein de gens très sérieux et on l'on mange de la saucisse au petit dej’ il peut faire comme il veut.

11:33
Dans le cadre d'un "deal win win" on renégocie quand même. On a chacun l'impression de se faire avoir par l'autre. Mais bon c'est comme ca, c'est la crise, ca passe. C'est sans doute aussi le signe d’une bonne négo.

11:39
Je réalise que le hic c'est qu'il va falloir tout faire réécrire par des avocats hors de prix (oxymore ou euphémisme ? Les deux peut être. Heureusement que c’est le client qui paie). Ils vont nous coller des phrases de 1700 mots qu'il faudra relire 3 fois pour espérer les comprendre. Je préférais une bonne poignée de mains. Ca serait plus simple, mais bon, ca sera en anglais, c'est déjà ca de pris. A ce sujet, si je bossais en France j'aurais du me taper la digression de 32 minutes de mon "conseil" sur un arrêt de la " Cour de Cass' " de 1963 pour finalement l'entendre répondre à ma question que "peut'tre bein qu'oui ou bien peut'tre bein qu'non". A 450 euros de l'heure, tarif négocié, ca fait cher la note de jurisprudence!!

12:30
Ma mémoire se souvient soudainement que j'ai essayé d'apprendre l'Allemand durant 7 très heureuses années de ma vie. Triste constat de voir que "La Grande Vadrouille" a eu plus d'effet que mes dévoués (et terrorisants) profs d'allemand. Ca a aussi bien limité mon vocabulaire. Non, non ! Quitter mon Herr Doktor sur un claquement de talons grotesque en lui lançant un fameux "Papier bitte!!" n'est pas adapté à la situation ! "Call me any time if you need and see you next time" semble mieux.

16:00
Atterrissage à Londres. Il fait beau avec un soleil déjà bien bas. Je me suis laissé aller et ai demandé un hublot sur le vol retour. Travail bien fait. Weekend. Petite femme chérie à la maison. Passage à la nursery pour récupérer l'adorable petit monstre. "Non, non, ne vous inquiétez pas il a été sage, il n'a mordu que 8 fois aujourd'hui dont 2 fois en légitime défense parce qu'il ne veut pas prêter ses voitures". Ah oui! C'est bien il s'assagit vite le fiston...

21:00
Au fond de mon lit, je termine cette note blogesque, que certain trouverons ego centrique, idiote ou inutile. D'autres y trouverons des petits morceaux de leur vie. Mes profs d'allemand se diront qu’ils ont perdu leur temps. Quant à mes amis Allemand, ils répondront à mes lourdes touches d’humour facile que nous sentons l'ail, que nous trichons comme des Italiens et que nous sommes de « grands bordeliques ».

Bonne nuit tout le monde! Le "banquier" se couche. Demain c’est samedi, Papa se lève à 7:30 pour le bol de corn flakes de son mordeur de fils. Ca tombe bien je ne suis pas du tout du matin…

mardi, décembre 22, 2009

The Joy of Christmas!


Dans le métro de Londres, les chefs de stations sont plein d'humour...
Au moins en ça a le mérite de fonctionner a peu près malgré la neige d'hier soir.

vendredi, octobre 16, 2009

En bikini sur la plage?


Ca fait bien longtemps que je n’ai pas bloggué. Je vous rassure tout va bien !!

Je suis toujours dans la City, j’ai toujours le même job, j’adore toujours ce que je fais même si ca tourne au ralenti en ce moment, j’apprécie toujours mon boss et mes collègues mais j’ai toujours du mal à me lever le matin.

J’ai toujours la même femme extraordinaire que j’adore sauf que maintenant elle est grosse (mais ca ne va durer). Mon fils est toujours un charmant petit monstre mais il le sait (lorsque son père lui demande "ou est le monstre" ? il a l’honnêteté de se pointer du doigt avant de montrer son dinosaure). La vie change aussi et il faut remplacer les pantalons trop courts, racheter un lit et s’agrandir.

J’aime toujours London, les parcs, le caractère international et actif de cette ville et des gens qui y habitent. Je déteste le temps qu’il y fait, le passage à l’heure d’hiver et surtout la nuit qui va bientôt arriver à partir de 16h30. Mais la période de l’Avant (de l’avant Noel pour ceux qui ne savent pas) devrait être toujours aussi belle et chantante malgré la crise. Je fais aussi toujours de la soupe au potiron au moment d’Halloween, c’est moins cher et c’est bien chaud.

Pour la finance, les marchés financiers et tout le tralala, je suis devenu modérément optimiste depuis juin (je ne vous montrerai pas les résultats de mon portefeuille mais on frise l’indécence - pas sur le montant, mais sur le return en 2 ans). Maintenant, je ne suis toujours pas certain que nous soyons sortis du bois (comme on dit ici). Les sociétés ont coupé leur base de couts mais les ventes ne progressent pas vraiment. Que faut-il en penser?… Je ne sais pas. Je vois juste que le marché a retrouvé son appétit pour le risque mais pas toujours pour les bons actifs et oublie ce qui vient de se passer (étrange… mais je vous avais prévenu, nous sommes humains et faibles), tout cela en négligeant des opportunités incroyables.

Pour finir ce long post et en attendant le suivant, je n’ai pas changé, je suis un peu comme toutes ces candidates Miss France ou ces adolescentes aux dents cerclées de fer : Je déteste la guerre et l’hypocrisie et j’adore l’amour, le bonheur et courir en bikini sur la plage. A bientot.

mardi, août 11, 2009

Gagnerez vous au jeu du mouton?

Désolé c’est en anglais, mais je reproduis ici un petit morceau d’une note de James Montier (strategist à la SG) sur l’efficience ou plutôt l’inefficience des marchés financiers et notre capacité à jouer aux moutons.

Cet extrait est un test réalisé par l’auteur utilisé pour démontrer certains comportements des marchés financiers. Chacun, anticipant le comportant de l’autre, fait évoluer le marché dans un sens ou un autre. Une stupidité donc, mieux vaut connaître le prix des choses et s’y tenir plutôt que de rentrer dans le jeu idiot de devinettes consistant à prévoir le marché. (j’y joue aussi de temps en temps…)

"This game can be easily replicated by asking people to pick a number between 0 and 100, and telling them the winner will be the person who picks the number closest to two-thirds the average number picked. The chart below shows the results from the largest incidence of the game that I have played - in fact the third largest game ever played, and the only one played purely among professional investors.

(Fermez les yeux, reflechisez 2 secondes et essayez de deviner avant de lire la suite!)



The highest possible correct answer is 67. To go for 67 you have to believe that every other muppet in the known universe has just gone for 100. The fact we got a whole raft of responses above 67 is more than slightly alarming.


You can see spikes which represent various levels of thinking. The spike at fifty reflects what we (somewhat rudely) call level zero thinkers. They are the investment equivalent of Homer Simpson, 0, 100, duh 50! Not a vast amount of cognitive effort expended here!

There is a spike at 33 - of those who expect everyone else in the world to be Homer. There's a spike at 22, again those who obviously think everyone else is at 33. As you can see there is also a spike at zero. Here we find all the economists, game theorists and mathematicians of the world. They are the only people trained to solve these problems backwards. And indeed the only stable Nash equilibrium is zero (two-thirds of zero is still zero). However, it is only the 'correct' answer when everyone chooses zero.

The final noticeable spike is at one. These are economists who have (mistakenly...) been invited to one dinner party (economists only ever get invited to one dinner party). They have gone out into the world and realised the rest of the world doesn't think like them. So they try to estimate the scale of irrationality. However, they end up suffering the curse of knowledge (once you know the true answer, you tend to anchor to it). In this game, which is fairly typical, the average number picked was 26, giving a two-thirds average of 17. Just three people out of more than 1000 picked the number 17.

I play this game to try to illustrate just how hard it is to be just one step ahead of everyone else - to get in before everyone else, and get out before everyone else. Yet despite this fact, it seems to be that this is exactly what a large number of investors spend their time doing."


Source: ici

jeudi, août 06, 2009

Lecon de choses



Si vous avez 10 minutes devant vous. Tendre et marrant. Je cherche ma maman...

mardi, août 04, 2009

Profession : Eleveur de Monstre(…s)


Pas beaucoup d’activité sur ce blog, mais cher lecteur, il faut me comprendre ! Je ne peux pas tout faire non plus. J’ai mes petites habitudes…

Le matin, le monstre sort de sa tanière vers 6h15, il a soif, il est mouillé. On remplit le biberon, on change la couche et on peut se recoucher pour 5 minutes, 8 les jours de chance. Apres cela on passe aux choses plus solides et forcement plus olfactives. Ca y est vous êtes réellement réveillé.

Un peu de tracteur dans le salon, un petit livre et il est déjà temps d’aller récupérer votre petit chéri debout sur la table manifestant sa famine. Le ridicule ne tuant plus, on passe 15 bonnes minutes à étaler du Nutella sur des corn flakes. Je sais je suis trop gentil, mais comme tartiner ne suffit pas, il faut aussi les tremper dans du lait... un par un. C’est comme ca, on ne change pas les habitudes.

Le soir, c’est un peu différent. La nursery nous assure un service maquillage quasi quotidien, un peu de noir, de rouge et de marron sur le visage. Le plus chic est toujours avec une forte dose de paillettes ; vous savez les plus fines, celles qui flinguent votre costume en 3 secondes, lorsque le lutin insiste pour vous embrasser affectueusement. Si on n’était pas le père du bambin, on le mettrait tout habillé dans son bain, mais ca serait prendre le risque de le retrouver perché à 1m50 sur le radiateur fort judicieusement fixé à quelques centimètres de la baignoire.

Vient alors l’heure de repeindre la cuisine avec de la purée (des spaghettis, du yaourt ou tout autres solides comestibles). On ne boit de l’eau dans un verre que si Papa, Maman à la rigueur, accepte de trinquer en disant "Tchin-Tchin". Les habitudes encore… On danse un peu, on met un Hummer (miniature) dans la machine à laver le linge, on arrache deux touches de l’ordinateur, on évite le livre avec le loup qui fait peur et on lit alors le sacro-saint Babar du soir. Un livre plein d’aventure, de suspense et forcement d’éléphants…

On se frotte alors les yeux. Il est l’heure d’aller se coucher mais pas tout seul, ca serait trop facile. Pas avec Maman, on l’adore, mais le coucher ce n’est pas elle. Non il faut que ce soit Papa qui aille tenir la main du petit qui s’endort en souriant. Un ange quand il dort!...

Voila, une petite partie de mes journées. Je suis sur que vous comprendrez que je puisse vous négliger un peu. La vie est trop belle en vraie. Comme j’aime vraiment ca, que Monsieur Glob est avant tout un family man, un super mari, un papa d’amour et un éleveur de monstre en phase d’expansion (une vision plus réaliste des choses), on a décidé d’en mettre un deuxième en route !

Vivement Janvier ! Vive la vie !!


PS : il y a un truc que je ne fais pas, c’est Primark avec la poussette. Oxford Street, le samedi c’est bon pour les parisiennes en vadrouille… et encore. ;-))

jeudi, mai 28, 2009

Une crise immobiliere ca dure combien de temps?

Une crise immobilière ca dure combien de temps? Moi je n’en sais trop rien, mais certains ont regardé les crises précédentes pour se faire une petite idée. Si le passé prédit le futur (si tel était le cas ca se saurait!), à vue de nez on en prend pour 6 ans. 6 ans, c'est long!

Et la baisse moyenne ? On tourne autours de -30%.
Comme aux US nous sommes déjà a -31% selon le S&P Case Schiller on peut sans risque en déduire que la baisse américaine sera soit plus courte soit plus importante en valeur. A vous de choisir.

Source : GS et OCDE

jeudi, mai 14, 2009

Chef on s’est planté!


A gauche les prévisions de croissance du GDP britannique en février 2008, à droite les mêmes prévisions en février 2009. Le décalage avec les scenarios envisagés est impressionnant.

Espérons qu’ils ne se plantent pas sur la reprise et que nous ayons cette belle reprise en V (plutot qu'en U - un peu plus long, ou bien en L - pas de reprise du tout). On peur rêver, non ?

Source : Inflation Report - February 2009- BoE

mercredi, mai 06, 2009

Moi j'aime pas la guerre

Sur les bonnes suggestions de Dauran, quelques perles:

Hugo - 7 ans
Hugo jouait aux petits soldats dans sa chambre et son pere rentre:
- Hugo c’est le bazard dans ta chambre là!
- bah c’est normal papa que c’est le bazard, c’est la guerre quand meme!

Catalina - 4 ans
- Dis, Mémé, t’as quel âge?
- Oh, je suis tellement vieille que je sais plus!
- Ben t’as qu’à regarder dans ta culotte, moi, c’est écrit “4 ans”!

Héloïse - 7 ans
Papa: c’est qui le chef a la maison?
Héloïse: c’est papa! mais c’est maman qui décide

Le reste c'est ici

dimanche, mai 03, 2009

Prix immoblier a Paris - Enfin une bonne source


Je viens de trouver (enfin!!) une bonne source sur les prix de l'immobilier à Paris en temps réel .

Il s'agit d'une jeune société, meilleursagents.com, pleine d'avenir qui nous parle sans « bulls%#t ». Leur baromètre est basé sur les promesses de vente de 150 agences partenaires. Ca a l'air assez transparent et ils expliquent très bien pourquoi ca n'a pas encore baissé sur les autres stats disponibles. Plutôt que de reprendre l'article, je vous laisse aller sur leur site. -7.1% au T1 2009... -15.0% sur l'année.

Ca confirme juste ce que nous savions déjà. C'était facile à deviner, ca a été pareil a Londres après une longue période de négation!

Pour ceux qui ne sont pas convaincus allez voir aussi ici.

vendredi, mai 01, 2009


Susan Boyle on Britain's Got Talent
envoyé par dwarthy

Sans Commentaire...

J'ai juste eu une petite larme. Susan pourquoi avoir attendu aussi longtemps?!

jeudi, avril 30, 2009

La reprise boursière en vue?


Je vous dis tout de suite je n’ai pas la réponse exacte. Mais je crois plutôt au « rebond du chat mort » (traduction littérale de ceci) et la baisse devrait reprendre. Le problème avec ma vision actuelle du marché est que plus le marché monte, plus j’ai tord et plus c’est frustrant.

Sur la base de l’analyse fondamentale beaucoup de sociétés sont toujours fortement décotées, d’autres à l’inverse ne prennent pas encore assez en compte le fait que la crise sera lente et longue. De ce coté-ci, un verre à moitié vide et/ou à moitié plein.

Du côté des indicateurs macroéconomiques, ben ce n’est pas trop la fête mais comme c’était attendu la moindre déviation positive est perçue comme un signe de reprise. Il faut aussi dire que les mesures de relance commencent à se faire sentir : les crédits d’impôts aux US en Avril devraient bien aider les ménages, au Royaume-Uni les gens respirent avec des taux très bas sur leurs emprunts immobiliers, l’automobile souffle avec les primes à la casse, les taux interbancaires sont bien redescendus et les banques redevenus au peu prés sures grâce au soutien des états.

Mais je reste négatif car le chômage va continuer à croitre de manière délirante, l’utilisation des capacités de production devrait rester à des niveaux très bas, les banques ont encore des tonnes de choses affreuses sur leurs bilans (si, si, c’est vrai !!) et ne souhaitent plus prendre de risque (leur métier pourtant !), les entreprises ont stoppé leurs investissements et beaucoup des facteurs de croissance des années précédentes sont cassés : crédit à bas cout, boom de la construction, prix immobilier (mortgage equity withdrawal aux US) et faible taux d’épargne.

Malgré cette hausse des marchés que je manque en partie, j’ai trouvé un peu de réconfort dans un article indiquant que la vente d’actions par les « insiders » (dirigeants d’entreprise, administrateurs, etc.) était récemment à un niveau élevé. Ces insiders se plantent souvent lors de leurs achats, mais lorsqu’ils vendent j’ai tendance à les suivre. Ils en savent forcement plus que nous…

Je reste donc toujours assez pessimiste et privilégie une sélection de valeurs massacrées et/ou défensives tout en gardant des munitions pour la suite.


Cac40 à 3180 et S&P500 à 875

lundi, avril 27, 2009

Un peu moins de trous…

Dans la série, la crise en graphiques : Un petit graph qui nous indique le nombre de puits de pétrole en cours de forage (rigs) aux US. C’est un indicateur que suivent attentivement tous ceux qui travaillent dans les métiers de l’exploration-production pétrolière. Ce nombre de forages en cours est directement impacté par le prix du baril. Dans bien des cas, le prix actuel du baril ne couvre plus les coûts pour creuser et exploiter les puits. Les compagnies attendent donc que les prix remontent. Elles s'en servent également pour ajuster la demande à l'offre et d'une certaine manière controler les prix.

Je vous rassure, la production actuelle n’est pas totalement liée à cet indicateur à court terme car tous ceux forés précédemment continuent à produire. Cependant cela impactera forcement la production à moyen terme. Certains entrevoient d’ailleurs un retour à un pétrole cher dès les premiers signes de reprise en raison d’un manque de capacité. A suivre donc...

Source: ici

vendredi, avril 24, 2009

Suivi du portefeuille - Mars 2008

Un peu de temps en cette belle matinée, voici donc le portefeuille a fin Mars 2009.

Performance pas mauvaise du tout a plus +21.5% depuis janvier 2008 (toujour avec approche de préservation du capital pour un risque limité) avec Auto Escape et Homair qui font de bons scores. Plus difficile pour Veolia que j'ai vendue (=bradée bêtement début Avril a 16.5€). J'apporte aussi mes titres à l'offre Homair et prévois de le faire pour Auto Escape.

Avec ca pas mal d'idées de small cap encore bradées et un trade en attente pour investir le cash qui grossit. Il me faut cependant un peu de temps pour faire une analyse sérieuse. Si vous avez aussi des idees faites moi signe...

mercredi, avril 22, 2009

Ooups!

Exportations chinoises mensuelles par destination en $Mds.

Sources: Ecowin et Citi

mercredi, mars 25, 2009

Les belles affaires ne restent pas longtemps sur le marché II

Et encore une prise de contrôle d'une société de notre portefeuille par Montefiore (ici)!

Homair fait l'objet d'une offre à 2.2 euros. Pour un achat à 1.1 euros ca fait un bon rendement. L'analyse financière de small cap décotée paye une fois de plus (j'en avais parlé ici).

Je suis assez content...

samedi, mars 21, 2009

vendredi, mars 20, 2009

mercredi, mars 18, 2009

Conversation dans la City


Paul: Toujours la?

Jean:
Ben oui, j’ai évité de justesse le plan de mars, mais Pierre pas.

Paul :
Tu as de la chance ! C’est con pour lui…

Jean :
Oui mais il est très probable que je fasse partie de la prochaine vague en juin, donc pas
trop la fête...

Jean :
c’est quoi ton plan B ?

Paul :
y’en a pas, aucune opportunité a l’horizon. Les chasseurs disent que c’est mort pour un an. Je vais donc (plusieurs variantes) :
  1. rentrer a Paris avec la petite famille (le bon père de famille)

  2. rester a Londres pour m’occuper des enfants et profiter des parcs (le bon père de famille avec une femme qui bosse)

  3. partir voyager pour au moins un an autour du monde (le baroudeur)

  4. retaper une veille ferme dans le Sud de la France (le bricolo)

  5. reprendre / lancer un boite (l’entrepreneur)

  6. prendre ma retraite (le successful)

Jean : ha oui…

Paul : ben oui ! Et toi tout se passe bien ?

Jean
: je m’accroche.

Paul
: les derniers seront les grands vainqueurs du prochain cycle… A bientôt !

Jean
: A bientôt


Pour ceux qui souhaitent approfondir le triste thème "se faire licencier à Londres" c’est par ici.

mardi, mars 10, 2009

Etre soi meme


"Over the past 35 years it has seemed as if everyone in finance has wanted to be someone else. Hedge funds and private equity wanted to be as cool as a dotcom. Goldman Sachs wanted to be as smart as a hedge fund. The other investment banks wanted to be as profitable as Goldman Sachs. America's retail banks wanted to be as cutting-edge as investment banks. And European banks wanted to be as aggressive as American banks. They all ended up wishing they could be back precisely where they started."


The Economist, "A special report on the future of finance," January 24, 2009, p. 17.

lundi, mars 09, 2009

Google c'est simple??

Pour ceux qui souhaitent comprendre la force du business model de Google, ce slide show est pour vous.

Vu chez Olivier Max

vendredi, mars 06, 2009

Le portefeuille vs livret A



Pas de quoi être complètement satisfait… Très nettement mieux que les indices mais pas réellement mieux qu’un bon vieux livret A a la Poste (LA banque vraiment sure). Les positions longues ont soufferts, les positions short ont été levées trop tôt (c’est mon cote bon père de famille) et on a eu un peu de chance sur Auto Escape.

A part ca ouverture d’une position short sur Essilor en novembre et doublement malheureuse de la ligne sur Veolia. J’avais déjà mentionné Homair il me semble.
Still falling!!

lundi, février 23, 2009

Value investor - Illustration

Illustration graphique du post precedent.

dimanche, février 22, 2009

Value investor – un peu de critique

Warren Buffet, Benjamin Graham ou plus proche de nous Anthony Bolton sont de bons exemples de « Value Investors ». Ils cherchent les bonnes affaires, scrutent les bilans, se focalisent sur les dividendes, se moquent des mouvements moutonniers et attendent que le marché réalise la valeur réelle des actifs de leurs portefeuilles pour les vendre. Bien beau tout cela, mais est-ce que cela permet de passer la crise ?

Pour Bolton oui, il a rendu son tablier juste avant la crise (son fonds à tout de même perdu environ 30% après son départ), pour Benjamin Graham, il aurait perdu 60% de la valeur de ses actifs entre 1929 et 1932 et pour Warren Buffet nous en sommes à -40% pour les actions A de Berkshire Hathaway Inc. Si on regarde du côté du Russell Value Index qui traque les small-cap value US on obtient la même chose. Même si les valeurs « value » avaient bien passées la bulle internet, elles souffrent presque autant que le reste du marché actuellement.

Les questions sont donc : Les investisseurs value se sont-ils trompés ? Ne vaut-il pas mieux tout lâcher pour revenir un peu plus tard sur le marché en période de très fortes turbulences ? La réponse avec un peu de recule est oui si on peut anticiper la très forte baisse du marché. Toujours facile à dire à posteriori. Ceci étant, cette crise était anticipable (souvenez vous de mes post de 2007…) même si son ampleur et sa durée restent encore les grandes inconnues. Pour les passionnés du sujet et pour aller plus loin, je vous signale un bon article (in english) d’un membre du "perma-bear club", Jeremy Grantham (lire à partir de la page 8).

Quoiqu'il en soit, je vous rappelle ma philosophie d’investissement: « acheter pas cher et revendre cher »…

jeudi, février 19, 2009

Un noeud de lacet double qui change la vie


Comme c’est vendredi, je vous propose une petite vidéo qui va simplement changer votre vie à tout jamais. Vous allez penser à moi tous les matins… Je vous rassure, pas grand-chose en fait. Juste comment faire un nœud de lacet double, simple et fin qui ne se défait pas. L’essayer c’est l’adopter. Bon week-end!

lundi, février 16, 2009

C'est le métier qui rentre!

Bon vous le savez, il existe un petit bonhomme âgé de 1 an+ qui est très cher aux yeux du rédacteur de ces billets webesques. Comme évoqué plus haut (enfin plus bas, c’est un blog), il lui est arrivé des petits soucis de santé. Je rassure les âmes sensibles tout est réglé; ni séquelle ni risque de rechute.

Je me suis retrouvé un vendredi soir en train de courir dans les rues de Londres tenant dans mes bras un petit homme inanimé nu dans le peignoir de sa maman; qui elle nous suivait en larmes et hors d'haleine.

Je ne vous décris pas plus le reste de la petite frayeur mais nous avons bien réagi, l'hôpital a été magnifique et nous avons eu une très gentille infirmière française pour assurer la rapide convalescence du ptit’ dhomme. Je ne partage pas cela avec vous pour vous faire rougir les yeux ou faire les louanges de la NHS (système médical anglais), mais juste pour vous dire que ca a conforté mes choix de vie. Gardez l’œil sur l’essentiel !

lundi, février 09, 2009

La crise expliquée simplement

Les secteurs pour sortir de la crise

Comme toujours McKinsey produit quelques bons morceaux de recherche publique. Une fois de plus je pioche dedans.

La tableau ci-dessus indique le moment ou chaque secteur de l'economie est entré dans les précédentes crises. C'est basé sur les résultats financiers des sociétés et non sur les cours en bourse. Un peu comme au Tiercé+, à vous de remplir les cases pour la crise 2007-2010...

vendredi, février 06, 2009

mardi, février 03, 2009

Les belles affaires ne restent pas longtemps sur le marché

Un petit post pour vous annoncer que l’un des investissements du portefeuille est en train de se faire racheter ce qui en fait bondir la valeur et risque de bien en améliorer la performance.

Auto Escape était une aberration. Une société avec une belle croissance, rentable et génératrice de cash qui était cotée en dessous de la valeur de sa trésorerie. Le prix de l’OPA est un scandale car valorise la société à une période ou elle n’a pas encore tout donné mais nous laisserait avec une correcte plus-value.

Nous ajoutons au portefeuille une autre pépite Homair, qui est détenue par le fonds qui rachète Auto Escape. Une prise de contrôle me semble une forte hypothèse pour cette société également très rentable, en croissance mais endettée en raison du financement de ses actifs.

Ce genre de micro événement récompense l’investisseur Value et le rassure sur sa stratégie de gestion. Acheter pas cher et revendre cher, c’est plus simple à dire qu’à faire !

lundi, février 02, 2009

Structure de Capital et le Levier Financier en temps de crise




Michel de Guilhermier m’a lancé un petit défi sur son blog : mettre un prix sur une société au bord du gouffre. J’y réponds partiellement aujourd’hui en fournissant a ceux qui le souhaite une clef de lecture sur la crise actuelle et la baisse de certaines valeurs actions. J’ai conscience d’enfoncer des portes ouvertes pour certains lecteurs mais j’essaie de rester pédagogue pour les autres.

Sur le petit Powerpoint ci dessus (que je n’ai pour une fois piqué a personne) vous trouverez 2 structures de capital (notées (1) et (2)) lors de deux phases de marché (phase normale – a gauche - et phase de crise - a droite -).

En phase normale, la même entreprise peut choisir deux types de structure de capital. Soit elle se finance comme dans (1) avec beaucoup d’actions (fonds propres ou equity pour les spécialistes) et peu de dette, soit comme dans (2) avec beaucoup de dette et peu d’actions. La société a quelle que soit sa structure une valeur de 100 (= Dette + Actions). Un peu comme une pizza, c’est toujours la même pizza que l’on décide de la manger à 2, à 6 ou à 12.

En temps normal et pour faire simple, il n’existe pas de structure idéale: ca dépend des sociétés, du niveau de prise de risque des dirigeants, du secteur, du cout des capitaux, du besoin de financement des actifs, etc…

En temps de crise et toujours pour faire simple, si les ventes baissent, les marges se réduisent et la trésorerie de la société suit la même tendance. L’entreprise perd donc de la valeur et ce qui valait 100 ne vaut plus que 60 (plus petite Pizza…). Les porteurs d’actions perdent une partie de leur mise et les banquiers voient leurs risques augmenter donc ont tendance à décoter ou à céder la dette. Cela en fait baisser la valeur (valeur de la dette = valeur faciale – décote de risque). La société doit toujours la valeur faciale de sa dette à ses préteurs (75).

Comme nous allons le voir en temps de crise, la dette devient un vrai problème. Dans le cas (1) la baisse de valeur de la dette est de 1 afin de refléter des intérêts constants perçus par les préteurs pour un risque plus élevé. Dans le cas (2), la baisse de 75 à 58 est liée à la forte augmentation du risque de ne pas revoir la totalité de la somme prêtée.

Concernant les actions, dans (1) elles perdent 52% de leur valeur car le remboursement de la dette reste possible, dans le cas (2) elles perdent la quasi totalité de leur valeur car la valeur de la société est passée en dessous de la valeur faciale de la dette. La société appartient virtuellement aux prêteurs et les actionnaires se retrouvent avec un ticket de tombola (valeur d’option). Ils peuvent gagner le gros lot (dans le cas ou la valeur de la societe augmente fortement dans le futur et qu'elle soit en mesure de rembourser sa dette) ou plus probable, comme avec notre cher Loto, perdre leur mise.

Voila, pas certain que je sois resté pédagogue mais tout ca pour vous montrer les limites du levier financier (la dette) sur les entreprises et leurs actionnaires lors d’une crise. Dans un cas ca passe, dans l’autre c’est le risque du dépôt de bilan avec un billet de tombola… C’est en partie ce même mécanisme qui a pu s’appliquer aux banques. J'espere que ca vous a plu?

Pour les pros (Michel inclus), je sais il y a des milliers de shortcuts dans mon petit exposé et c'est bien peu académique mais j'ai essayé de faire simple...

Neige a Londres : Meteo des neiges et activites de la station





En raison d’importantes chutes de neige sur Londres l'ensemble du domaine skiable présente des conditions d'enneigement exceptionnelles.

Au pied du télésiège de Piccadilly notre personnel des pistes mesurait jusqu'a 22cm alors que le manteau neigeux atteignait les 26cm à l'arrivée du télécabine du St Paul. L'ensemble des pistes du domaine sont ouvertes et ce malgré une absence uniforme de damage et de marquage. Le risque d'avalanche est de faible à moyen. Un bon nombre de remontés mécaniques est cependant fermé ou retardé et la garderie pour les enfants ne sera pas assurée au Jardin des Flocons.

N'oubliez pas ce soir le vin chaud organisé par l'office du tourisme et les moniteurs de l'ESF.

Bon ski!

lundi, janvier 26, 2009

Séance de rattrapage.

Tout d'abord j'espère que vous avez passé de très heureuses fêtes de Noel et vous souhaite une excellente année 2009! Etant encore en Janvier, je me permets cette petite séance de rattrapage.

Comme je sais que je vous ai terriblement manqué, je tiens également à présenter mes excuses aux plus fideles d'entre vous pour cette longue absence... J'avais besoin de souffler un peu, j'ai eu beaucoup de boulot, la petite famille a pris de longuuuues vacances et notre "petit cochon" nous a fait quelques frayeurs d’ordre médical. Tout est a présent rentré dans l'ordre et le moral est au beau fixe !

Je réactive l'accès aux commentaires et je vais essayer de poster un peu plus régulièrement. Je vous rappelle cependant que c'est MON glob et que je fais comme je veux!... ;-)

Merci encore de me suivre.
Related Posts with Thumbnails