mercredi, mars 18, 2009

Conversation dans la City


Paul: Toujours la?

Jean:
Ben oui, j’ai évité de justesse le plan de mars, mais Pierre pas.

Paul :
Tu as de la chance ! C’est con pour lui…

Jean :
Oui mais il est très probable que je fasse partie de la prochaine vague en juin, donc pas
trop la fête...

Jean :
c’est quoi ton plan B ?

Paul :
y’en a pas, aucune opportunité a l’horizon. Les chasseurs disent que c’est mort pour un an. Je vais donc (plusieurs variantes) :
  1. rentrer a Paris avec la petite famille (le bon père de famille)

  2. rester a Londres pour m’occuper des enfants et profiter des parcs (le bon père de famille avec une femme qui bosse)

  3. partir voyager pour au moins un an autour du monde (le baroudeur)

  4. retaper une veille ferme dans le Sud de la France (le bricolo)

  5. reprendre / lancer un boite (l’entrepreneur)

  6. prendre ma retraite (le successful)

Jean : ha oui…

Paul : ben oui ! Et toi tout se passe bien ?

Jean
: je m’accroche.

Paul
: les derniers seront les grands vainqueurs du prochain cycle… A bientôt !

Jean
: A bientôt


Pour ceux qui souhaitent approfondir le triste thème "se faire licencier à Londres" c’est par ici.

2 commentaires:

Vonric a dit…

Ah oui ça c'est cool: 1 an de vacances ! A retaper sa baraque, faire du bénévolat... bref, enjoy ! ;-)
C'est ou qu'on signe ?

On aura bien le temps de se re-tuer a la tache dans lors de la reprise {la crise de 29 n'a durée que 20 ans avec une guerre mondiale a la clef !)

Monsieur Glob a dit…

Je ne te parle pas de moi, je te rapporte ce qui se dit...

J'ai essaye de garder un angle positif car il y aussi ceux qui sont au fond du trou avec des mortgages enromes, des depressions et des femmes qui partent avec les enfants... et peut etre encore une guerre mondiale.

Faut bien garder le moral!

Related Posts with Thumbnails