mercredi, décembre 23, 2009

Dans la peau de Monsieur Glob



Ecrit il y a déjà quelques jours...

4h30
Petite musique de chambre sur mon Blackberry. Si j'appuis sur snooze, je me rendors et rate mon avion. Lever immédiat, la bouche pâteuse.

4:45
Je me prends les pieds dans le tracteur de mon fiston, réveille ma femme, ferme la porte de la maison et suis dehors dans un Londres où rien ne bouge.

5:10
Dans le train pour l'aéroport, grosse différence sur les visages. Il y a ceux qui tirent a gueule pour aller passer leur vendredi matin à Frankfurt en costume (moi !...) et les autres qui se bécotent et auront les pieds dans l'eau quand je serai dans l'avion du retour. Le monde est injuste !

5:40
Je sonne encore et toujours sous les portiques de sécurité. Je ne suis pas aussi chargé que Mister T mais peut être ma montre, pourtant discrète... Je me retrouve pieds nus, debout les bras en croix avec un type barbu qui me frotte la cuisse de bon matin. Il y a mieux comme petit massage matinal.

6:00
Brouillard sur la belle (sic!) ville de Frankfurt (alternativement grève quelconque, stupides mouettes sur la piste ou bien chargement des sandwichs en caoutchouc à la saucisse et aux œufs en cours), annonce de 40 minutes de retard. Mon lit se demande avec un petit sourire narquois pourquoi je me fais avoir à chaque fois.

6:25
Il faudra un jour que je me décide à prendre une de ces cartes qui vous donnent accès à la petite pièce avec les fauteuils en cuir et plein de mes semblables qui font la gueule dedans en lisant un journal orange clair. Promis la prochaine fois... Si j'ai le temps...

7:35
Décollage, levée de soleil au dessus des nuages. Je ne m'en lasse jamais, c'est toujours aussi magique. (Note pour plutard: penser à relire St Ex plutôt que la Lex Column du FT). Dommage que je prenne toujours un siège dans l'allée pour ne pas me trouver écrasé contre le hublot par un type de 2m50. Je jette quand même un coup d'œil appuyé. Ca me rappelle nostalgiquement les jours lointains où je comptais encore le nombre de mes voyages en avion. Ah oui! Quand même!...

9:26 (heure locale)
Je réalise dans le taxi que j'ai laissé ma cravate à la maison. Mettre une cravate seulement pour voir ses clients n'est peut être pas une bonne habitude. C'est comme ca, c'est vendredi, on fera avaler l'oublie avec une petite blague idiote et des cernes sous les yeux. I am French after all!

10:45
Pas mal de tension comme prévu. Ca m'avait un peu empêché de dormir hier soir. Mon Herr Doktor (ils sont tous Doktor de quelques choses les directeurs allemands, mais si vous tombez malade ne comptez pas sur eux...) a du mal à comprendre qu'il doit honorer les termes du contrat. Il est persuadé que parce nous sommes dans un pays qui construit des grosses berlines, dans lequel Il y a plein de gens très sérieux et on l'on mange de la saucisse au petit dej’ il peut faire comme il veut.

11:33
Dans le cadre d'un "deal win win" on renégocie quand même. On a chacun l'impression de se faire avoir par l'autre. Mais bon c'est comme ca, c'est la crise, ca passe. C'est sans doute aussi le signe d’une bonne négo.

11:39
Je réalise que le hic c'est qu'il va falloir tout faire réécrire par des avocats hors de prix (oxymore ou euphémisme ? Les deux peut être. Heureusement que c’est le client qui paie). Ils vont nous coller des phrases de 1700 mots qu'il faudra relire 3 fois pour espérer les comprendre. Je préférais une bonne poignée de mains. Ca serait plus simple, mais bon, ca sera en anglais, c'est déjà ca de pris. A ce sujet, si je bossais en France j'aurais du me taper la digression de 32 minutes de mon "conseil" sur un arrêt de la " Cour de Cass' " de 1963 pour finalement l'entendre répondre à ma question que "peut'tre bein qu'oui ou bien peut'tre bein qu'non". A 450 euros de l'heure, tarif négocié, ca fait cher la note de jurisprudence!!

12:30
Ma mémoire se souvient soudainement que j'ai essayé d'apprendre l'Allemand durant 7 très heureuses années de ma vie. Triste constat de voir que "La Grande Vadrouille" a eu plus d'effet que mes dévoués (et terrorisants) profs d'allemand. Ca a aussi bien limité mon vocabulaire. Non, non ! Quitter mon Herr Doktor sur un claquement de talons grotesque en lui lançant un fameux "Papier bitte!!" n'est pas adapté à la situation ! "Call me any time if you need and see you next time" semble mieux.

16:00
Atterrissage à Londres. Il fait beau avec un soleil déjà bien bas. Je me suis laissé aller et ai demandé un hublot sur le vol retour. Travail bien fait. Weekend. Petite femme chérie à la maison. Passage à la nursery pour récupérer l'adorable petit monstre. "Non, non, ne vous inquiétez pas il a été sage, il n'a mordu que 8 fois aujourd'hui dont 2 fois en légitime défense parce qu'il ne veut pas prêter ses voitures". Ah oui! C'est bien il s'assagit vite le fiston...

21:00
Au fond de mon lit, je termine cette note blogesque, que certain trouverons ego centrique, idiote ou inutile. D'autres y trouverons des petits morceaux de leur vie. Mes profs d'allemand se diront qu’ils ont perdu leur temps. Quant à mes amis Allemand, ils répondront à mes lourdes touches d’humour facile que nous sentons l'ail, que nous trichons comme des Italiens et que nous sommes de « grands bordeliques ».

Bonne nuit tout le monde! Le "banquier" se couche. Demain c’est samedi, Papa se lève à 7:30 pour le bol de corn flakes de son mordeur de fils. Ca tombe bien je ne suis pas du tout du matin…

7 commentaires:

Arnaud a dit…

C'est aussi pour tout ça que j'aime travailler à la maison et ne prendre l'avion que pour des vacances.
Bonnes fêtes quand même ;)

Monsieur Glob a dit…

Salut Aurnaud!!

Je te comprends très très bien! Je te rassure ce n'est pas tous les jours.

Je me suis toujours demande si tu n'avais un frère prénommé comme un certain Mr Boo et qui habite assez loin de chez nous? Au regard de ton parcours ca me parait assez probable (Je me trompe peux être)...

Joyeux Noel!!

Mado a dit…

C'est vraiment avec des journées comme ça qu'on apprécie ce délicieux moment où l'on se couche dans son lit bien chaud, et qu'on peut ENFIN se détendre...

Je confirme : les voyages d'une journée pour le boulot, c'est usant. Mais la cravate, quand même, grosse erreur !!!!! :-)

Monsieur Glob a dit…

Tu n'as pas du me voir souvent avec une cravate!!

Arnaud a dit…

J'ai un frère mais qui ne s'appelle pas comme MrBoo.
On m'a déjà parlé de celui auquel tu penses. Il a d'ailleurs a quasiment mon age (à 4 mois près)...

Monsieur Glob a dit…

Forcement, a moins que ta chere Maman fasse les choses tres tres rapidement ca ne peut pas etre ton frere.

Cependant tu peux comprendre que vu ton parcours la question n'etait pas completement idiote...

Monsieur Glob a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Related Posts with Thumbnails